Mali : Lancement du Programme de Développement de l’Irrigation dans le bassin du Bani et à Sélingué

03/03/2010
Share |

projet Mali

Bamako le 29 Février 2010 - Le président de la République du Mali, Amadou Toumani Touré, a procédé le mardi 23 Février 2010 à Soala (Djenné) dans la région de Mopti, au lancement du Programme de Développement de l’Irrigation dans le bassin du Bani et à Sélingué (PDI-BS).

Le PDI-BS est le résultat d’un cofinancement assuré par plusieurs bailleurs, notamment la Banque africaine de développement, la Banque arabe pour le développement économique en Afrique, la Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO, la Banque islamique de développement, la Banque mondiale, la Banque ouest africaine de développement, EXIMBANK de Corée, le Fonds international de développement de l’agriculture, le Fonds koweitien, le Fonds de l’OPEP, et le Fonds saoudien.

Le Programme de Développement de l’Irrigation dans le bassin du Bani et à Sélingué a pour objectif sectoriel de contribuer à l’accroissement de la sécurité alimentaire et à la réduction de la pauvreté. Son objectif spécifique est de contribuer à l’augmentation des productions agro- sylvo- pastorales et piscicoles sur une base durable.

Le PDI-BS, comporte entre autres, le Développement des infrastructures de production avec la Construction du seuil de Djenné avec une retenue de 300 millions de m3 d’eau et l’aménagement de 14.000 ha en submersion contrôlée dans le cercle de Djenné, la construction du seuil de Kourouba et la consolidation des infrastructures du Périmètre de Maninkoura, sur une superficie de 915 ha en maîtrise totale, le renforcement et l’extension des aménagements du moyen Bani, à Talo sur 10.540 ha en submersion contrôlée. Il prévoit également dans ses composantes, l’accroissement de la production et de la productivité des systèmes agro-sylvo-pastoraux et piscicoles.  Enfin, le PDI-BS c’est le renforcement de capacités et l’appui aux initiatives locales.

Le coût du PDI-BS est estimé à 110 Milliards de FCFA. Son exécution s’étalera sur une période de six ans.  Au total, il est attendu du programme, en phase de croisière, une production additionnelle annuelle de 52.000 tonnes de riz paddy, 3.620 tonnes de légumes, 588 tonnes de viande bovine, 6 millions de litres de lait et 880 tonnes de poisson. Le programme touchera directement près de 12.000 exploitations, soit environ 130.000 personnes, dont la plupart sont des femmes et des jeunes.

Le représentant résident de la BAD au Mali, Mr Ennahli Moulay Lahcen, a décrit dans son discours  en tant que chef de file des bailleurs, que le PDI-BS est l’aboutissement d’un long processus participatif engagé entre les bailleurs de fonds et le gouvernement du Mali. Il a rappelé que le forum de Djenné tenu le 23 février 2003 a été l’acte fondateur qui a jeté les jalons de l’aménagement intégré et concerté du bassin du Bani. Il a cité dans le même ordre d’idées, l’étude du projet de développement du cercle de Djenné réalisée en 2007 avec l’appui technique et financier de la BAD qui a fourni les éclairages et les orientations nécessaires à la réalisation du seuil. Une table ronde des bailleurs de fonds tenue en février dernier a permis de boucler le financement du programme.

Le président de la République du Mali, Amadou Toumani Touré, a dans son discours souligné l’importance de l’appui de la BAD pour le développement du Mali en général et du rôle particulier qu’elle a joué pour assister le gouvernement à la réalisation du seuil de Talo et mobiliser les ressources pour le financement de PDI-BS.


Sections Connexes

Contact