Gare au fossé ! La Banque africaine de développement lance L’Indice de l’égalité des genres en Afrique

25/05/2015
Share |

Grande première, la Banque africaine de développement (BAD) a dévoilé, ce 25 mai 2015, son tout nouvel Indice de l’égalité des genres pour l’Afrique. Cet indice a pour objectif d’éclairer les politiques visant à transformer les économies et de pousser les gouvernements à adopter un ordre du jour ambitieux, à même de faire de l’égalité des genres une réalité sur l’ensemble du continent.

L’Indice est publié, alors que l’autonomisation des femmes se trouve en tête du programme de l’Afrique : l’Union africaine a ainsi déclaré 2015 « Année de l’autonomisation des femmes et du développement de l’Afrique pour la concrétisation de l’Agenda 2063 », dans le but d’optimiser les ressources au bénéfice de tous les Africains.

En outre, la publication de cet Indice intervient au moment où la communauté internationale établit un programme de transformations qui entend instaurer un développement durable et inclusif. Signe du fort coup de projecteur donné à cette problématique, l’égalité des genres est désormais inscrite dans les Objectifs de développement durable (ODD)  – qui remplacent les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) –, qui se fixe des cibles très ambitieuses, question du genre et autonomisation des femmes s’avérant transversal, croisant tous les autres objectifs.

« L’Afrique est à un tournant décisif : après une décennie de croissance sans précédent, les pays africains génèrent plus de ressources pour investir dans le développement », a souligné le président de la BAD, Donald Kaberuka. Et d’ajouter : « L’Afrique a besoin d’utiliser ces ressources pour investir dans les compétences et les talents de ses femmes et de tous ses citoyens, ce qui transformera les économies et les sociétés. C’est le moment de le faire. »

Cet Indice est la mesure la plus complète existant à ce jour de l’égalité des genres dans 52 des 54 pays du continent : il passe au crible la position des femmes en tant que productrices, ainsi qu’au plan du développement humain, en tant que citoyennes actives et comme dirigeantes. De la sorte, il s’imposera comme une référence auprès des gouvernements africains, leur permettant d’évaluer l’efficacité de leurs politiques respectives de promotion de l’égalité des genres. L’Indice fournit notamment des cartes qui illustrent chacun des domaines étudiés.

L’Indice est un point de départ en matière de mesure de l’égalité des genres. La BAD entend associer de nouveaux experts et décideurs politiques, pour continuer d’enrichir et améliorer cet outil à l’occasion des Assemblées annuelles et d’autres événements à venir.

Puisant dans un vaste corpus de travaux de recherche sur le genre en Afrique, l’Indice établit un programme d’actions, afin que les pays accélèrent leurs efforts pour atteindre l’équilibre des genres dans huit domaines : foncier, services financiers, connexions aux infrastructures, éducation et compétences, santé et droits en matière de reproduction, sécurité personnelle, égalité devant la loi, prise de parole et représentation.

« Autonomiser les femmes africaines est crucial pour permettre aux sociétés africaines de concrétiser leur potentiel », a déclaré Geraldine Fraser-Moleketi, envoyée spéciale de la BAD pour le genre. « Notre but est de susciter le dialogue et de nourrir le débat sur l’égalité des genres aux niveaux national et régional, et partout où il est question de développement dans l’ordre du jour mondial. »

Télécharger l’Indice de l’égalité des genres, sur cette page : http://www.afdb.org/fr/topics-and-sectors/sectors/gender/


Sections Connexes

Contact