Maroc : La BAD approuve 66 millions d’Euros pour le programme d’appui à la reforme administrative

25/06/2008
Share |

Tunis, 25 juin 2008 – La Banque africaine de développement (BAD) apportera son appui à la troisième phase du programme d’appui à la reforme administrative (PARAP III) au Maroc avec un prêt de 66 millions d’Euros approuvé, mercredi à Tunis par le Conseil d’administration de la Banque.

Le Programme vise quatre objectifs: Le renforcement de la gestion des finances publiques,  le renforcement de l’efficacité de la gestion des ressources humaines, la maîtrise de la masse salariale dans la fonction publique, et la simplification des procédures et introduction de l’administration électronique. L’objectif global est de favoriser une croissance économique forte et un développement durable renforçant la compétitivité de l’économie tout en assurant à moyen terme la viabilité macroéconomique.

L’appui de la Banque qui couvre la période 2008-2009, se présente sous la forme d’un appui budgétaire visant à permettre au gouvernement de poursuivre l’exécution de son programme de réformes. A l’instar des précédents programmes, le PARAP-III est cofinancé avec la Banque mondiale et l’Union européenne.

Les principaux résultats attendus du PARAP, porteront sur  la généralisation des expériences pilotes en matière de gestion budgétaire à l’ensemble de l’administration, l’achèvement du nouveau système de gestion des Ressources humaines (GRH) qui nécessite une nouvelle classification des emplois et une réforme des rémunérations,  le maintien du rythme de réduction de la masse salariale jusqu’à ce qu’elle atteigne l’objectif fixé ainsi que l’introduction d’une nouvelle composante portant sur l’administration électronique. L’ensemble de ces réformes sont appelées à produire des résultats escomptés à partir de 2009.

Les objectifs du PARAP-III sont non seulement conformes aux axes prioritaires du Document de Stratégie Pays (DSP) du Maroc mais également en harmonie avec les orientations stratégiques de la Banque en matière de bonne gouvernance pour 2008-2012.

Les programmes lancés à partir de 2003, ont des impacts positifs sur l’environnement macroéconomique, le climat des affaires, le  social ainsi que dans les ressources humaines et dans l’amélioration de la situation des femmes. Par exemple, grâce aux programmes, l’inflation est maîtrisée, la balance des paiements est excédentaire, les réserves de change sont importantes, le ratio de la dette publique au PIB a diminué et le déficit budgétaire s’est réduit.

Parmi d’autres effets positifs du programmes, l’amélioration du climat des affaires résultant et  l’investissement brut qui a progressé pour s’établir à environ à 30,3% du PIB en 2007 contre 27,5% en 2003.

En ce qui concerne le genre, actuellement, les femmes représentent environ 34% des effectifs de l’administration publique marocaine. Plus de 45% des femmes fonctionnaires travaillent dans les départements à vocation sociale (Santé, Éducation, Entraide sociale).

La BAD a démarré ses opérations au Maroc en 1970. A ce jour, le volume total cumulé des approbations pour le pays s’élève à 5,54 milliards d’euros pour 96 opérations.

* 1 UC = USD 1,62069 =  EUR 1,04507 = MAD 11,9601 au 25/06/2008

CONTACT: Felix Njoku – Tel.: +216 71 10 26 12 –  E-mail: f.njoku@afdb.org