Mozambique : Réduction de la pauvreté-25 millions de dollars pour un barrage et des petits exploitants agricoles

05/03/2007
Share |

Tunis, le 2 mars 2007 – Le conseil d’administration du Fonds africain de développement (FAD), le guichet concessionnel du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), a approuvé, vendredi à Tunis, un prêt supplémentaire de 17 millions d’unités de compte*, soit 25,58 millions de dollars américains pour financer le projet de barrage et de réhabilitation des petits exploitations agricoles de Massingir au Mozambique.

Le projet vise à accroître l’efficacité opérationnelle du barrage de Massingir de façon durable, afin de renforcer les capacités de production des principales cultures des petits exploitants, en vue d’améliorer le niveau de vie des bénéficiaires.  L’objectif est de réhabiliter et reconstruire le périmètre irrigué de Xai-Xai, au nord de Maputo (stations de pompage, collecteurs d’eaux et divers canaux d’irrigation) pour améliorer sa contribution à la croissance du PIB et à la réduction de la pauvreté au pays.

L’objectif du projet n’a pas changé, notamment, contribuer à réaliser les objectifs déclarés du gouvernement, de croissance accélérée du PIB et de réduction de la pauvreté, en renforçant l’efficacité et la sécurité du barrage de Massingir; et à travers l’accroissement de la productivité des petits exploitants agricoles producteurs de cultures vivrières, par l’amélioration de l’infrastructure d’irrigation et de drainage en aval du barrage. La principale modification apportée à l’infrastructure d’irrigation et de drainage de Xai Xai est la nécessité de reconstruire des ouvrages neufs au lieu de rénover l’infrastructure en place, pour éviter les conséquences directes des inondations catastrophiques telles que le pays a vécue en 2000.

Les buts du projet sont:

  • Protéger le barrage et renforcer sa fondation par un déversoir secondaire, une injection de coulis additionnel et la construction de puits de décharge ;
  • Achever la construction/réhabilitation des canaux d’irrigation et de drainage, des stations de pompage et des vannes/pompes contre l’infiltration du sel ;
  • Finaliser l’aménagement des terres et offrir des services d’appui aux agriculteurs ;
  • Finaliser la construction des routes ;
  • Poursuivre la mise en œuvre des mesures d’atténuation de l’impact environnemental et social ;
  • Continuer de soutenir la Cellule d’exécution et de gestion du projet (CEGP).

En 1993, un prêt FAD s’élevant à 55 millions d’UC a été approuvé pour la réhabilitation et l’achèvement du barrage de Massingir et la réhabilitation d’un périmètre irrigué en aval du barrage à Xai Xai.

Les activités supplémentaires, estime-t-on, coûteront 18,88 millions d’UC, pour compléter le projet.

Le prêt du FAD financera 90% du coût. Le gouvernement mozambicain contribuera pour le reliquat de 1,89 millions d’UC, soit 10 % du coût total du projet.

Les opérations du Groupe de la banque au Mozambique ont commencé en 1977. A ce jour, ses engagements s’élèvent à 1,4 milliard de dollars pour 95 opérations.

* 1 UC = USD 1,50472 = MZM 39 0693 au 02/03/2007

 


Sections Connexes

Contact