Mozambique : 44 millions de $ du Fad pour la route Montepuez-Lichinga

27/10/2006
Share |

Tunis, le 27 octobre 2006 – Le Fonds africain de développement (Fad) a apporté son concours à la réhabilitation et à l’entretien du corridor routier Montepuez-Lichinga au Mozambique, sous forme d’un prêt de 30,10 millions d’unités de compte (44,4 millions de dollars ou 1,15 milliard de meticais), approuvé aujourd’hui par le conseil d’administration de l’institution.

Cette route traverse les deux provinces septentrionales relativement sous-développées et isolées de Niassa et Cabo Delgado qui constituent l’arrière-pays du port de Pemba. Ce corridor routier est d’autant plus important qu’il établit une meilleure liaison entre ces deux provinces et le reste du réseau routier national, désenclave la région agricole la plus riche mais sous-exploitée du Mozambique pour les céréales et les cultures de rente (tabac et coton) et améliore l’accès des communautés rurales de ces contrées lointaines aux services sociaux.

Le projet vise à assurer la réfection et le bitumage du tronçon Montepuez-Ruaca (135 km) selon les normes standard ; la réhabilitation du tronçon Litunde-Lichinga (66 km) ; la construction de sept ponts entre Marrupa et Litunde à l’aide d’un financement conjoint FAD/JBIC ; ainsi que la réfection du tronçon Marrupa-Ruaca (68 km) et la sensibilisation sur la sécurité routière grâce à un financement parallèle de SIDA.

À court terme le projet aura un impact positif sur les communautés rurales grâce aux opportunités d’emploi qui seront créées pendant son exécution. À moyen et long terme il insufflera un nouveau dynamisme aux activités économiques grâce à la réduction des coûts de transport. En outre, il assurera un meilleur accès aux marchés et aux services sociaux, ainsi que l’intégration des populations rurales éloignées des provinces de Niassa et de Cabo Delgado dans l’économie nationale. Par ailleurs, il contribuera à stimuler la production grâce à la réduction des coûts des intrants et à accroître les prix bord champ des produits qui pourront accéder ainsi aux centres urbains. Enfin, le projet est de nature à favoriser le développement du port de Pemba dans la chaîne de transport, en particulier pour le cabotage, suite au développement de l'arrière-pays.

Le projet contribuera à la réalisation de l’objectif de réduction de la pauvreté du gouvernement, grâce non seulement à l’accroissement des revenus des populations rurales, mais également à l’amélioration de l’accès des enseignants et des agents de santé, ainsi qu’à la création d’un cadre propice pour l’amélioration de l’infrastructure sociale, notamment les écoles et les établissements sanitaires.

Les opérations du Groupe de la banque au Mozambique ont commencé en 1977. A ce jour, ses engagements y sont de l’ordre de 1,3 milliard de dollars pour 93 opérations.

* 1 UC = 1,47637 USD = 38,1649 MZM au 27/10/2006


Sections Connexes

Contact

Chawki Chahed Téléphone: +216 71 10 27 02