Multinational : CEMAC : 165 Millions de dollars pour le Programme de facilitation du transport sur les corridors Douala–Bangui et Douala-N’Djamena

06/07/2007
Share |

Multinational : CEMAC : 165 Millions de dollars pour le Programme de facilitation du transport sur les corridors Douala–Bangui et Douala-N’Djamena

Tunis, le 5 juillet 2007 – Le Fonds africain de développement (FAD), le guichet concessionnel  du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, Jeudi à Tunis, un prêt et un don d’un montant total de 164,89  millions de dollars pour financer le Programme de facilitation du transport sur les corridors Douala–Bangui et Douala-N’Djamena.

Le Conseil d’administration du FAD a  aussi approuvé un prêt de 48 millions d’Unités de Compte (UC), soit  72,74 millions de dollars et un don de 60,80 millions d’UC, soit  92,14 millions de dollars pour faciliter la circulation de biens et des services au sein de la Communauté économique  et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) qui regroupe 6 pays de la sous-région dont le Cameroun, le Centrafrique et le Tchad.

Le programme vise à améliorer l’efficacité de la chaîne logistique des transports notamment les infrastructures routières, le chemin de fer et l’accessibilité le long des corridors Douala- N’Djamena et Douala-Bangui pour contribuer à l’accroissement des échanges intracommunautaires et avec l’extérieur de la zone CEMAC.

Les multiples composantes du projet sont  regroupées sous des  volets tels que l’aménagement et la réhabilitation de routes, l’amélioration des services du chemin de fer Douala-Ngaoundéré, les aménagements connexes, des actions et mesures de facilitation des transports ainsi que  l’appui institutionnel et la gestion du programme.

Les impacts socioéconomiques de la route seront très bénéfiques. La réalisation du programme contribuera à l'amélioration de la sécurité routière et du confort des passagers, à la réduction du coût des transports et du temps de parcours entre les localités. Cette amélioration concernera également l’accroissement des opportunités d’emplois à la population locale, ainsi que la revitalisation des microentreprises telles que les ateliers de réparation de véhicules, les points de ventes des produits vivriers, les restaurants, les garages. En outre, le programme améliorera les facilités d’accès aux marchés périodiques des produits vivriers, la prévention des maladies et la santé des riverains ainsi que l'accessibilité aux principaux pôles d’emplois ou d’activités économiques dans la sous-région.

Le projet améliorera  également  et ce, définitivement, l’accès du Tchad et de la République Centrafricaine au port de Douala. Dans son ensemble le projet contribuera à la réduction de la pauvreté et à l'amélioration de cadre et des conditions de vie de la population. Les femmes seront les plus grandes bénéficiaires. L’ntégration de la sous-région sera renforcée par des liaisons directes entre le Cameroun, la Centrafrique et le Tchad.

Le coût estimatif hors taxes et droits de douane de l'ensemble du programme est de 409,32 millions d'UC, soit 620 millions de dollars. Le programme sera financé conjointement par le FAD, les opérateurs privés du secteur des transports inter-états, le Secrétariat Exécutif de la CEMAC, les gouvernements du Cameroun, de la Centrafrique et du Tchad et parallèlement par d’autres bailleurs de fonds (UE, IDA et AFD et Camerail). Le don FAD à la CEMAC sera consacré au financement des composantes «facilitation des transport» et «appui institutionnel et gestion du programme».

*1 UC =  US$ 1,51557  au 5/07/2007

CONTACT: Felix Njoku – Tél.: +216 71 10 26 12 – E-mail: f.njoku@afdb.org*

Unité des relations extérieures et de la communication – Tél.: +216 71 10 29 16 – Fax: +216 71  83 16 51 – E-mail: comuadb@afdb.org

 


Contact

Felix Njoku Téléphone: +216 71 10 26 12