Multinational-Construction d’infrastructure pour l’intégration régionale-La BAD approuve 181 millions de dollars pour le corridor routier de Nacala

24/06/2009
Share |

Tunis, le 24 juin 2009 – Dans le cadre de la stratégie visant à promouvoir le développement de l'infrastructure et l'intégration économique régionale en Afrique, le Conseil d'administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, mercredi à Tunis, deux prêts d'un montant total de 181 millions de dollars (117,04 millions d'unités de compte ou UC*) au profit du Mozambique et du Malawi, pour financer la construction de la première phase de la route du corridor de Nacala, qui relie les deux pays ainsi que la Zambie.

Les prêts du Fonds africain de développement (FAD) d’un montant de 102,72 millions d’UC pour le Mozambique et de 14.320 millions d’UC pour le Malawi seront déployés pour financer une partie de la route, afin de doter le Malawi, la Zambie et l’arrière-pays du Mozambique d’une liaison routière améliorée jusqu’au port de Nacala, d’améliorer les services de transport ainsi que l’accès des communautés vivant dans les zones d’influence aux marchés et aux services sociaux, contribuant en outre à faire reculer la pauvreté.

L’objectif ultime du projet est de promouvoir la croissance économique dans la région de la SADC et l’intégration régionale grâce à une infrastructure de transport fiable, efficace et continue, permettant d’améliorer la compétitivité de la région.

Le corridor routier de Nacala comprend, au total, 1 033 km d’ouvrages routiers et deux postes frontaliers à arrêt unique, l’un entre le Mozambique et le Malawi et l’autre entre le Malawi et la Zambie. La première phase porte sur 361 km (soit 35 %) d’ouvrages routiers au Mozambique et au Malawi ; la phase II est de 360 km (soit 34,9 %) d’ouvrages routiers en Zambie ; et la phase III de 312 km (soit 30,1 %) d’ouvrages routiers au Mozambique et au Malawi, en sus des deux postes frontaliers à arrêt unique. Toutes les phases comprennent l’examen des plans techniques, les services préalables à la passation de marché et de supervision des travaux de génie civil, la sensibilisation sur la sécurité routière, la prévention et la sensibilisation sur le VIH/Sida, l’indemnisation et la réinstallation, ainsi que l’audit.

Le projet relatif au corridor de Nacala constitue l’un des projets prioritaires de la région de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC). Il est en phase avec la stratégie du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD) et de la stratégie de la Banque pour les communautés économiques régionales concernant les projets d’infrastructure multinationaux qui lèvent les obstacles à la libre circulation des personnes et des biens, et favorisent la coopération et l’intégration régionales.

Lorsque l’ensemble du corridor sera parachevé, la population cible comprendra les bénéficiaires des trois pays qui utiliseront le corridor. Les réalisations escomptées concernent l’amélioration des services de transport, la réduction du temps de voyage et des coûts de transport, la réduction du temps de rotation pour le trafic international de marchandises, la protection du revêtement contre la détérioration prématurée et l’amélioration de l’accès aux marchés et services.

Les besoins de financement pour la première phase du projet sont estimés à 195,94 millions d’UC. Les composantes du projet seront financées avec des prêts du FAD. L'Agence japonaise de coopération internationale (JICA) et l'Eximbank de la Corée cofinanceront la composante du Mozambique à hauteur, respectivement, de 40,89 millions d’UC et de 13,63 millions d’UC.

Le développement de l’infrastructure constitue, parmi les quatre domaines d’intervention stratégiques de la Banque, une très haute priorité, bénéficiant de 44,5 % de tous les prêts et dons octroyés par l’institution l’année dernière, soit plus de 2 milliards de dollars. La plupart des investissements ont ciblé des projets du secteur privé, des projets multinationaux ou encore des programmes destinés à renforcer l’intégration économique régionale.

* 1 UC = 1,54805 USD = 41,1781 MZN = 217.662 MWK = 8435.10 ZMK au 24/06/2009