Etude d’électrification multinationale : Le Fad encourage l’intégration régionale dans le domaine de l’énergie en Afrique de l’Ouest

26/01/2005
Share |

Tunis, le 26 janvier 2005 – Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) soutient le développement de l’exploitation de l’hydroélectricité en Afrique de l’Ouest. Les bassins fluviaux d’Afrique de l’Ouest offrent en effet une opportunité considérable de développer un potentiel énergétique encore largement inexploité. Au regard du déficit énergétique important à combler dans la zone et de la forte dépendance de la production d'électricité aux produits pétroliers importés, l’hydroélectricité peut être avantageusement utilisée dans le cadre d'une interconnexion de l'ensemble des réseaux électriques de la sous-région.

Dans cette perspective, le conseil d’administration du Fonds africain de développement (FAD), le guichet concessionnel du groupe de la BAD, a approuvé l’octroi d’un don de 3,45 millions d’unités de compte (UC)* (5,35 millions de dollars EU), pour financer une étude hydro-électrique au profit des pays membres de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie (OMVG). Le projet comporte des études d’avant-projets détaillées et l’élaboration des dossiers d’appel d’offres des aménagements hydroélectriques de Sambangalou et de Kaléta et de la ligne d’interconnexion des réseaux électrique des pays membres de l'OMVG.

L’objectif majeur de ce projet est de renforcer la coopération et l’intégration régionale des pays membres de l’OMVG dans le secteur de l’énergie, et plus particulièrement dans le sous-secteur de l’électricité.