La BAD rencontre les parties prenantes pour plus d’inclusion dans la gestion des corridors en Afrique de l’Ouest

21/09/2016
Share |

Le Département du NEPAD, de l’Intégration régionale et du commerce (ONRI), de la Banque africaine de développement (BAD), a convoqué une réunion de deux jours, les  27 et 28 septembre, à Abidjan, avec les partenaires au développement, l’Agence du NEPAD, la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), les responsables gouvernementaux et des représentants des autorités douanières et administrations fiscales pour discuter d'une approche plus coordonnée de la gestion des corridors en Afrique de l’Ouest.

L'événement de deux jours, organisé par la BAD en partenariat avec la CEDEAO et le projet d’Accélération des échanges commerciaux en Afrique de l'Ouest (ATWA) et l’Agence du NEPAD vise à réunir tous les acteurs, partenaires au développement et techniciens pour passer en revue les derniers indicateurs de performance du corridor, créer des synergies et une plateforme pour une meilleure coordination et efficacité dans la gestion du Corridor Afrique de l'Ouest.

« Cette importante réunion démontre l’engagement de la Banque à promouvoir l’efficacité sur les corridors de transport en Afrique de l’Ouest et à soutenir un programme d’intégration régionale de l’Afrique pour une croissance économique inclusive. A l’issue de la réunion, nous espérons être mieux équipés pour améliorer les échanges transfrontaliers et l’environnement dans lequel  transporteurs et commerçants de la région opèrent, » a déclaré Moono Mupotola, Directrice du Département ONRI.

La réunion sera axée sur deux initiatives clés qui visent à promouvoir le dialogue entre les différents acteurs impliqués dans la gestion des corridors. La première journée sera consacrée au développement du corridor Abidjan-Lagos et sera animée par la BAD, la Commission de la CEDEAO et l’Agence du NEPAD alors que les trois corridors couverts par le projet ATWA, à savoir Abidjan-Ouagadougou ; Tema-Ouagadougou et Lomé-Ouagadougou seront au cœur des discussions de la deuxième journée.

Le Corridor Abidjan-Lagos, est l’autoroute la plus fréquentée en Afrique de l’Ouest qui à son terme sera un axe routier à six voies de 1028 kilomètre. Il reliera les villes d’Abidjan, Accra, Lomé, Cotonou ; tout en desservant tous les pays enclavés de la région.  Le corridor constitue l’un des principaux axes économiques de la sous-région représentant plus de 75% de ses activités économiques et une population totale de 35 millions d'habitants.

Les experts sont unanimes : des activités significatives ont été menées pour soutenir les échanges commerciaux aux niveaux régional et  de l’intégration ; mais celles-ci nécessitent une meilleure coordination.  La réunion constitue, par conséquent, une opportunité de mettre en œuvre une approche cohérente et inclusive de tous les acteurs clés dans la gestion des corridors.

ATWA est une initiative financée par les ministères des affaires étrangères danois et néerlandais pour instaurer un instrument multi-donateurs durable dédié au soutien de l’intégration régionale, au développement des échanges commerciaux et à la baisse des coûts sur les principales voies commerciales en Afrique de l’ouest.

ATWA s’inspire de l’exemple de l’Afrique de l’Est, où huit bailleurs ont regroupé leur appui et mis en place une seule et même organisation à but non lucratif chargée de promouvoir l’intégration régionale à travers l’ensemble de la Communauté d’Afrique de l’Est (CAE) : TradeMark East Africa (TMEA), partenaire technique d’ATWA.

L'équipe du projet ATWA présentera une analyse détaillant les performances de certains corridors en Afrique de l’Ouest pour les commerçants formels et informels, et recueillera les avis des participants sur les activités et programmes qui pourraient être élaborés pour améliorer la situation.

Afin d’améliorer et de renforcer activités et efforts entrepris par les partenaires au développement et parties prenantes, la BAD entend prendre le leadership et inscrire ce processus de coordination dans la durée.