Nouvelle publication de la BAD sur les sauvegardes et le développement durable

19/03/2014
Share |

Le Département de l’assurance qualité et des résultats de la Banque africaine de développement (BAD) a publié le premier numéro de sa nouvelle série sur les sauvegardes et le développement durable, qui présente le système de sauvegardes intégré mis en place par la BAD pour promouvoir la responsabilité et la transparence dans ses projets et opérations.

Chaque numéro de ce périodique présentera les solutions efficaces et durables que promeuvent la Banque en réponse aux défis que doit relever le continent africain en matière de sauvegarde environnementale, de développement social et de changements climatiques. On y trouvera tout un éventail d’études, de recherches, de savoirs et d’avis à caractère technique ou d’orientation relevant du mandat du Département de l’assurance qualité et des résultats et de celui d’autres entités de la BAD qui collaborent avec lui.

La BAD est convaincue que la croissance à long terme de l’Afrique passe nécessairement par la gestion durable de ses ressources naturelles. Dans l’avant-propos du rapport The preferred partner? A client assessment of the African Development Bank publié en 2012, qui rapportait les points de vue des parties prenantes régionales de la Banque, le président de cette dernière, Donald Kaberuka, a expliqué que « la Banque doit s’adapter à un contexte africain en rapide mutation et aux nouveaux défis mondiaux » pour devenir le partenaire par excellence du développement durable en Afrique. En tenant compte de cet impératif, la Banque se propose de mettre en place un réseau étendu de praticiens du développement.  Ceux-ci pourront partager tout un corpus de savoirs et d’expertise et promouvoir ainsi la croissance inclusive de l’Afrique et son développement environnementalement durable.

La Banque et ses pays membres régionaux accordent une importance considérable au développement durable, et en particulier à la protection de l’environnement et des moyens d’existence au cours du processus de développement. En décembre 2013, le Conseil des gouverneurs et le Conseil d’administration ont adopté à l’unanimité le système de sauvegardes intégré (SSI), qui constitue la pierre angulaire de la stratégie adoptée par la Banque pour promouvoir une croissance à la fois environnementalement durable et fondée sur l’inclusion sociale, dans le droit fil de la stratégie décennale 2013-2022.

Avec son système intégré de sauvegardes, la BAD va au-delà de l’approche traditionnelle de la gestion du risque ; elle voit ses interventions dans les pays d’Afrique comme des opportunités pour améliorer les conditions de vie des Africains. La série sur les sauvegardes et le développement durable dote la BAD d’un organe de partage de savoirs et de bonnes pratiques entre partenaires et parties prenantes, au service du développement durable du continent.