Don de SEFA pour promouvoir le développement du nouveau marché des mini-réseaux verts

23/06/2015
Share |

Le Fonds des énergies durables pour l’Afrique (dit SEFA en anglais) a approuvé le 9 juin un don de 1 million de dollars EU pour le lancement de la première phase d’un Programme de développement du marché de mini-réseaux à base d’énergies renouvelables, qui sera mis en œuvre par la Plateforme africaine de l’initiative SE4All (acronyme anglais pour l’initiative « Energie durable pour tous ») en collaboration avec le Groupe  sur les opportunités à fort impact des mini-réseaux d’énergie propre de l’initiative globale SE4All (groupe appelé en anglais  Clean Energy Mini-Grids HIO Group). Le programme vise à supprimer ou tout au moins à réduire les obstacles au développement du marché des mini-réseaux verts à l’échelle régionale et à renforcer l’écosystème pour favoriser la croissance de ce marché en Afrique subsaharienne. Il soutiendra les efforts des parties prenantes telles que les gouvernements et les promoteurs de projets pour l’instauration d’un environnement propice à l’accroissement des investissements dans les mini-réseaux du continent et à l’expansion de l’accès à l’énergie aux communautés défavorisées grâce aux mini-réseaux verts.

Les mini-réseaux verts sont des réseaux de distribution d’électricité au niveau des villages ou des districts qui répondent aux besoins de communautés vivant dans des zones trop reculées pour être connectées au réseau national de manière viable sur le plan économique à court et moyen terme, mais suffisamment peuplées pour offrir des économies d’échelle dans la fourniture de l’énergie électrique par rapport aux solutions électriques individuelles. Selon les estimations de l’Agence internationale de l’énergie, le niveau de 40% le des investissements requis pour assurer l’accès universel à l’électricité à l’horizon 2030 pouvait être atteint de la manière la plus économique possible grâce aux mini-réseaux.

Le Programme de développement du marché est une intervention à plusieurs phases consistant à : générer  des informations sur les opportunités du marché des mini-réseaux verts en Afrique subsaharienne ; favoriser la coordination entre les partenaires concernés ; renforcer les capacités des promoteurs pour mettre en application les modèles commerciaux de ces réseaux; promouvoir un cadre réglementaire et de politiques solides ; coordonner une approche régionale de l’assurance qualité des mini-réseaux ; et favoriser l’engagement des financiers en développant des montages financiers appropriés.

Prenant la parole à l’annonce, Alex Rugamba, Directeur du Département énergie, environnement et changement climatique de la Banque africaine de développement, a affirmé que « les mini-réseaux verts fournissent la solution la plus économique aux besoins d’un marché spécifique mal desservi par les systèmes de raccordement au réseau national et les systèmes solaires domestiques. Toutefois, le marché des mini-réseaux à base d’énergies renouvelables est encore au stade embryonnaire sur le continent, car le secteur se heurte à d’importantes barrières qui freinent sa croissance. Le Programme de développement du marché des mini-réseaux verts mis au point par SEFA contribuera à lever ces obstacles afin de développer les investissements dans ce secteur prometteur ».

En mai dernier, SEFA a lancé un appel d’offres à l’intention des institutions du secteur public les invitant à soutenir encore la création d’un cadre de politique et réglementaire des mini-réseaux verts au niveau national.

-À propos de SEFA :

SEFA est un fonds multi-bailleurs de 90 millions de dollars EU, financé par les gouvernements du Danemark, du Royaume-Uni et des États- Unis. Il soutient les énergies durables en Afrique en : octroyant des subventions pour faciliter la préparation des projets de production d'énergie renouvelable et d'efficacité énergétique de moyenne envergure ; prenant des participations pour combler le déficit de financement pour les projets de production d'énergie renouvelable de petite et moyenne tailles  et en encourageant le secteur public à améliorer le cadre réglementaire et politique et à favoriser les investissements privés dans ce secteur. SEFA est hébergé au sein du Département de l’énergie, de l'environnement et du changement climatique à la BAD.

À propos de la Plateforme africaine de SE4All :

L’initiative Énergie durable pour tous, lancée par le Secrétaire général de l’ONU en septembre 2011, vise trois principaux objectifs à l’horizon 2030 : (i) garantir l’accès universel aux services énergétiques modernes ; (ii) doubler le taux mondial de l’amélioration de l’efficacité énergétique ; et (iii) doubler la part des énergies renouvelables dans la gamme d’énergies disponibles dans le monde. La Banque africaine de développement joue un rôle de premier plan dans la mise en œuvre de l’Initiative SE4All et héberge la Plateforme africaine de SE4All depuis mai 2013, en partenariat avec la Commission de l’Union africaine et l’Agence de planification et de coordination du NEPAD, mais également avec le concours du PNUD. La mission de la Plateforme africaine de SE4All consiste à coordonner et faciliter la mise en œuvre de l’Initiative SE4All sur le continent africain. La Plateforme encourage l’appropriation par l’Afrique de l’Initiative et une approche inclusive et exhaustive de son implémentation. En outre, la Plateforme soutient les efforts d’un certain nombre de pays africains visant à élaborer leur plan d’action et leur prospectus d’investissement de l’Initiative SE4ALL.