Le Fad soutient le Programme de formation sur les compétences et l’enseignement professionnel au Nigeria

19/05/2006
Share |

Ouagadougou, le 17 mai 2006 – Le Fonds africain de développement et le Gouvernement du Nigeria ont signé ce jour à Ouagadougou, un accord de prêt pour un montant total de 30 millions d’Unités de Compte, équivalent à 44,2 million de dollars EU  pour financer le Projet de formation axée sur les compétences et d’enseignement professionnel au Nigeria.

L’accord a été signé par Mme Zeinab El-Bakri, vice-présidente des opérations de la BAD, et Mme. Ngozi Okonjo-Iweala, Ministre des Finances du Nigeria.

Le projet, la première opération du Groupe de la Banque dans ce secteur au Nigeria, contribuera à faire reculer la pauvreté grâce à la valorisation des ressources humaines.

L’objectif du projet est d’améliorer l’accès à un système d’enseignement professionnel et technique (VTE) de qualité dans les institutions de formation formelles et non formelles du Nigeria. La réalisation de cet objectif contribuera à améliorer la qualité de la formation axée sur les compétences des jeunes Nigérians et Nigérianes en vue de leur permettre d’avoir accès aux opportunités d’emploi et de génération de revenu.

Les quatre principales composantes du Projet sont: l’amélioration de l’accès à la formation axée sur les compétences et à l’enseignement professionnel ; l’amélioration de la qualité et de l’efficacité de la formation axée sur les compétences et de l’enseignement professionnel ; le renforcement du partenariat public-privé ; et la gestion du projet.

Les activités prévues couvrent l’ensemble des six  zones géopolitiques du Nigeria. Sur les 19 collèges scientifiques et techniques fédéraux que compte le pays, cinq bénéficieront des activités du projet. Il s’agit d’Ikare-Akoko (État de Ondo), Lassa (État de Borno), Ohanso (État d’Abia), Orozo (Abuja, FCT) et Uyo (État d’Akwa Ibom). Le projet prend en compte également deux institutions de formation pédagogique.

Le projet permettra d’améliorer l’accès à la formation pour les jeunes hommes et femmes défavorisés et sous-employés, notamment ceux qui sortent du cycle de l’éducation de base. Il contribuera à accroître le taux de participation des filles au VTE, qui passerait de 19 %, à l’heure actuelle, à 30 %. Les centres de VTE permettront à leurs jeunes pensionnaires (filles et garçons) d’acquérir des compétences et de l’expertise propres à faciliter leur intégration dans les principales activités de l’économie. Ils les doteront également des compétences nécessaires en matière d’entreprenariat et les aideront à créer leurs propres entreprises.

Les élèves (garçons et filles) de l’enseignement technique et professionnel, les enseignants/moniteurs, et les enseignants stagiaires tireront parti des activités du projet. Un personnel expérimenté préparera des travailleurs, ainsi que des artisans et des artisanes qualifiés pour l’industrie et le secteur privé. Dans le même temps, des moyens de génération de revenu seront mis à disposition et les revenus des groupes vulnérables, en particulier les femmes, augmenteront, ce qui aura pour effet d’améliorer la santé et la qualité de la vie des populations. Il s’ensuivra une réduction du nombre d’abandons scolaires et les potentialités des concernés seront mises à profit grâce aux centres de formation axée sur les compétences.

Les avantages de la rationalisation et de l’intégration du système national se traduiront par une amélioration de la qualité et de la pertinence de la formation, ainsi que par l’expansion qualitative du pool de travailleurs qualifiés. Le secteur privé disposera d’un éventail plus large de travailleurs qualifiés, ce qui favorisera les gains de productivité.

Les opérations du Groupe de la Banque au Nigeria ont commencé en 1971. A ce jour, le montant des engagements du Groupe au pays s'élève à 421 682 milliards de Naira (équivalent à 2,3 milliards de $ EU) pour 42 opérations.

Fiche résumé de projet

-  Source de financement: Fad + gouvernement

-  Date probable de démarrage et durée: janvier 2006 - 5 ans

-  Agence d’exécution: Ministère fédéral de l’éducation, Federal Secretariat Complex, Abuja, Nigeria

-  Acquisition de biens et services: Le consultant sera recruté par appel à la concurrence, sur la base d’une liste restreinte, conformément aux Règles de procédure du Groupe de la Banque.

1 UC = 1,47106 $EU = 183,348 au 17/05/2006

CONTACT: Sabrina Hadjadj Aoul– Tél.: +216 71 10 36 98 – E-mail: s.hadjadjaoul@afdb.org