Nigéria : Prêt de 78 millions de dollars pour le secteur de l’eau et de l’assainissement

03/09/2009
Share |

Tunis, le 2 septembre 2009 –  Le conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé ce mercredi à Tunis l’octroi d’un prêt de 50 millions d’Unités de compte (UC*), soit 78 millions de dollars, au gouvernement de la république fédérale du Nigeria. Ce prêt, accordé au titre du fonds africain de développement (FAD), le guichet concessionnel du Groupe de la BAD, servira à financer le projet d’approvisionnement en eau et d’assainissement en milieu urbain (UWSSP) dans les États d’Oyo et de Taraba.

Ce projet proposé vise deux grands objectifs :

  • Améliorer l’accès aux services d’approvisionnement en eau potable dans les villes d’Ibadan (2,5 millions d’habitants) et de Jalingo (170 000 habitants), pour passer des taux d’accès actuels de 25 % à Ibadan et de 30 % à Jalingo  à 80 % d’ici à 2014, grâce à la réhabilitation et à l’extension de l’infrastructure existante, et aménager les installations d’assainissement dans des lieux publics tels que les établissements scolaires, les centres de santé, les marchés et les aires de stationnement ;  
  • Améliorer la gestion du secteur, la performance globale et la viabilité financière à long terme des services d’approvisionnement en eau en milieu urbain dans les deux États, grâce à la mise en œuvre de réformes institutionnelles et gestionnaires, y compris la revalorisation des tarifs, le renforcement des capacités et l’adoption de modèles viables de partenariats public-privé (PPP).

Le projet  d’approvisionnement en eau et d’assainissement en milieu urbain dans les États d’Oyo et de Taraba est l’un des programmes prioritaires identifiés par le Gouvernement, car le faible niveau actuel d’accès à l’eau potable et à un assainissement sûr dans le pays, a un impact sur la santé et les conditions de vie des populations, et notamment des populations urbaines pauvres.

D’un coût estimé à 58,82 millions d’UC, le projet sera exécuté sur une période de cinq ans. Il bénéficiera à quelque 1,5 million d’habitants/résidents des deux centres urbains d’Ibadan et de Jalingo dont 1,4 million à Ibadan et 100 000 à Jalingo.

Dans l’ensemble, le projet contribuera à améliorer, dans les deux villes et les zones environnantes,  la santé publique et le niveau de vie, à accroître les investissements et à relever les normes opérationnelles des activités industrielles et commerciales, favorisant ainsi la création d’emplois.

En termes d’avantages comparatifs, depuis 1986, la Banque apporte au gouvernement fédéral du Nigeria un appui pour l’aider à développer le secteur de l’eau et de l’assainissement, avec huit projets couvrant onze États de la Fédération nigériane. Compte tenu de sa longue expérience, la Banque se trouve dans une position où elle pourra pérenniser les acquis de son intervention antérieure qui ciblait principalement l’infrastructure de production d’eau. Par ailleurs, le projet complètera les efforts des autres bailleurs de fonds ciblant le secteur.

Cette opération du Groupe de la Banque est en outre en phase avec les priorités du 11ème FAD axées sur la promotion de la réduction de la pauvreté par une croissance ayant pour moteur l’investissement dans les deux domaines prioritaires clés de l’infrastructure et de la gouvernance.

*1 UC = 1,57 dollars US au 2 septembre 2009


Sections Connexes

Contact