Le président nigérian Goodluck E. Jonathan reçoit le président Kaberuka

24/11/2010
Share |


Le président de la république fédéral du Nigeria, Goodluck E. Jonathan a reçu le mardi 23 novembre 2010, à Abuja, Donald Kaberuka, président du groupe de la Banque africaine de développement (BAD), qui était à la tête d’une délégation de la Banque africaine de développement (BAD).Cette rencontre s’est déroulée en présence du vice-président nigérian, Arc Namadi Sambo. 

Le  chef d’Etat du Nigeria a félicité  M. Kaberuka pour sa brillante réélection pour un second mandant de cinq ans à la tête de la BAD. Il l’a  également félicité pour les brillants résultats obtenus par le groupe de la BAD, au cours de son premier mandat. «Je vous encourage à continuer sur la même voie. Le Nigeria sera à vos côtés pour vous apporter tout le soutien nécessaire à la réussite de votre mission à la tête de notre importante institution pour le développement de l’Afrique», a déclaré le président Goodluck Jonathan. Il a, en outre, ajouté que «le Nigeria attend beaucoup de la Banque, particulièrement dans des secteurs aussi stratégiques que les infrastructures avec un accent particulier sur le secteur de l’énergie. Il a également émis le vœu de voir la Banque aux côtés du Nigeria pour la matérialisation de sa Vision 2020 visant à assurer au pays un développement basé sur la diversification de son économie.

Quant au président Kaberuka, il a remercié le président Jonathan et le gouvernement nigérian pour l’hospitalité qui lui a été réservée avec les membres de sa délégation et l’attention toute particulière qu’ils ne cessent de porter à la BAD. Il a, par la suite, souligné le rôle moteur du Nigeria dans la sous région ouest-africaine. «Nous sommes venus pour écouter, voir, et échanger avec les autorités, les cadres et les hommes d’affaires nigérians pour bien comprendre le pays et prendre connaissance de ses  besoins», a conclu le président Kaberuka. La rencontre avec le président  Jonathan a été suivie d’un atelier de travail sous la présidence du vice-président Sambo, en présence de nombreux ministres, gouverneurs, membres du parlement et directeurs généraux de sociétés d’Etat.