La Norvège appuie la Facilité africaine de soutien juridique à hauteur de 4,9 millions de dollars US

02/09/2013
Share |

La Norvège a apporté un soutien financier à la Facilité africaine de soutien juridique (FASJ) à hauteur de 30 millions de couronnes norvégiennes (près de 4,9 millions de dollars US) à titre de contribution principale au programme de travail de la FASJ pour la période 2013-2014.

Cette convention d’aide a été signée le jeudi 29 août 2013 à Oslo par Donald Kaberuka, Président du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) et Heikki Eidsvoll Holmås, le ministre norvégien du Développement international.

« La Norvège entend aider l'Afrique à transformer sa « malédiction des ressources » en une « bénédiction des ressources » en appuyant le renforcement des capacités des pays africains en matière de négociation de contrat dans les meilleures conditions. Le but est de leur permettre d’accroître leurs revenus et de renforcer leurs économies afin de se passer, à terme, de l'assistance extérieure » a déclaré le Ministre.

« Il s’agit également d’améliorer la transparence financière des contrats qui joue un rôle crucial dans la mise en lumière et l’éradication des flux financiers illicites. Chaque année, le montant des fonds qui disparaissent des pays en développement par des moyens financiers illicites est dix fois plus élevé que celui qui est reçu sous la forme d'aide et d'assistance au développement » a-t-il ajouté.

La stratégie décennale du Groupe de la Banque pour la période allant de 2013 à 2022 met l'accent sur la croissance inclusive et la transition vers la croissance verte. Elle est en parfaite adéquation avec les priorités de développement de la Norvège, telles qu'exposées dans le livre blanc que le gouvernement a récemment publié sur l'équité dans la distribution et le partage pour la prospérité. Cette stratégie accorde une importance particulière aux enjeux des États fragiles, de l'agriculture, de la sécurité alimentaire et de l'égalité de genre.

La Norvège a fourni un soutien de 768 millions de couronnes (près de 125,63 millions de dollars US) à la Banque africaine de développement en 2012.

La FASJ est une organisation internationale établie par des gouvernements africains pour leur prêter assistance dans la négociation de transactions commerciales complexes, la poursuite d'actions litigieuses avec les fonds vautours, et le renforcement des capacités. En appuyant la FASJ, la Norvège aide les gouvernements africains à consolider leurs positions dans ces domaines.

La FASJ assiste plus particulièrement les gouvernements dans la conduite des négociations complexes touchant aux industries extractives et à leurs infrastructures d'appui. Ses interventions favorisent la conclusion de négociations contractuelles à la fois équitables et équilibrées qui servent de fondement à la transformation de richesses naturelles en croissance durable et inclusive. À l'heure actuelle, la FASF soutient des projets dans 20 pays africains. Des demandes d'intervention, notamment de la part d'États fragiles soucieux de maximiser les avantages de leurs ressources naturelles, sont en attente.