Visite officielle du président de la BAD au Gabon

12/04/2006
Share |

Libreville, le 11 avril 2006 – Le président du Groupe de la Banque africaine de développement, Donald Kaberuka, s’est félicité des efforts de redressement accomplis par le Gabon depuis deux ans, après des années difficiles.

En visite officielle de trois jours au Gabon, le président Kaberuka a eu une audience mardi 11 avril avec le président de la République gabonaise S.E. El Hadj Omar Bongo Ondimba, et des rencontres avec le Premier Ministre, M. Jean Eyeghe Ndong, le ministre de l’Economie, des finances, du budget et de la privatisation, M. Paul Toungui, le ministre des Affaires étrangères, de la coopération et de la francophonie, M. Jean Ping, et Mme Laure Olga Gondjout, ministre déléguée à la Coopération régionale.

Ces entretiens ont porté sur l’état de la coopération entre la Banque africaine de développement, première institution de financement du développement en Afrique, et le Gabon, qui n’a cessé, depuis son adhésion à la Bad en septembre 1972, de jouer un rôle de premier plan dans la vie de l’institution, a observé M. Kaberuka.

Le président de la BAD s’est déclaré « très encouragé par les efforts de redressement fournis par le gouvernement » et a encouragé les autorités à persévérer dans les réformes économiques et la diversification.

Les discussions ont également porté sur les grands secteurs autour desquels les autorités gabonaises souhaiteraient articuler l’appui des partenaires au développement, notamment celui de la Bad: l’infrastructure, l’éducation et la santé, en tirant les leçons des expériences passées, notamment en matière de contrôle et de suivi, de réduction des délais de mise en œuvre des projets. Le président de la Bad a précisé à cet égard que les réformes approuvées la semaine dernière par les conseils d’administration du Groupe de Bad visaient à renforcer l’efficacité opérationnelle de cette institution qui « fait la fierté de l’Afrique ».

Cette panoplie de réformes prend en outre en compte nombre des suggestions émises par les pays membres: renforcement de la coopération et de l’intégration régionales, forte impulsion pour l’infrastructure, diversification de l’économie en vue de favoriser une croissance pro-pauvres…

M. Kaberuka et ses interlocuteurs ont par ailleurs échangé sur de nouvelles formes d’appui que les bailleurs de fonds pourraient apporter aux pays à revenus intermédiaires (PRI) tels que le Gabon. La Banque africaine de développement a déjà adopté un certain nombre de facilités à cet égard, notamment un fonds d’assistance PRI permettant de bénéficier de dons atteignant 900 000 $ par étude.

M. Kaberuka poursuivra sa série de réunions avec les autorités gabonaises mercredi et jeudi. Son programme prévoit également des séances de travail avec les partenaires au développement et des visites sur le terrain. Le jeudi 13 avril, le président de la Bad participera à la réunion des ministres des Finances de la zone franc, au cours de laquelle il prononcera une allocution dans le cadre d’une séance sur « les privatisations en zone franc ».

Les opérations du Groupe de la Bad au Gabon ont démarré en 1974. A ce jour, la Banque a financé 35 opérations au Gabon dont 28 projets, trois programmes d’ajustement structurel, une aide d’urgence et trois études. Le montant des engagements s’élève à environ 760 millions de dollars EU.


Sections Connexes

Contact