En marge du 10e Sommet de l’Union africaine - Le président de la Bad : l’eau, au cœur du développement de l’Afrique

31/01/2008
Share |

  • Organisation en mars 2008 de la première semaine africaine de l’eau
  • La Bad, chef de file dans le secteur de l’eau et de l’assainissement en Afrique

Addis-Abeba, le 30 janvier 2008 – La communauté internationale doit inscrire l’eau au premier rang de ses priorités, a plaidé mercredi à Addis le président de la Banque africaine de développement, Donald Kaberuka, en marge de sa participation à la 10e session ordinaire de l’Union africaine.

M. Kaberuka a rencontré mercredi, le président du Conseil consultatif des Nations Unies sur l’eau et l’assainissement, le prince Willem-Alexander d’Orange. Il a réaffirmé la volonté de la Bad de raffermir ses partenariats dans le domaine de l’eau autour d’actions concrètes destinées à porter des fruits à court terme.

Il est important d’identifier quelques secteurs catalyseurs de développement en vue de contribuer à la réalisation des objectifs de développement du millénaire. « L’eau peut être l’un de ces catalyseurs », a affirmé le président Kaberuka. L’investissement dans l’eau et l’assainissement contribue à des améliorations multiples: amélioration des conditions sanitaires des populations (baisse rapide et importante de la mortalité infantile, diminution des maladies d’origine hydrique, etc.), promotion des femmes et des enfants (disparition des corvées d’eau), émergence d’activités génératrices de revenus, amélioration du taux de scolarisation, sédentarisation des populations, etc.

Plusieurs initiatives porteuses de résultats rapides peuvent ainsi être lancées, a estimé le président de la Bad, précisant à cet égard que les projets d’éducation de la Bad vont désormais intégrer des composantes telles que l’assainissement au même titre que les technologies de l’information. L’idée d’introduire l’assainissement dans les quartiers les plus pauvres, défendue par les Pays-Bas et appuyée par la Bad, participe de ce principe, a noté  M. Kaberuka. Il en a appelé dans ce contexte au renforcement des initiatives privées.

Afin de pousser plus en avant la question de l’eau au premier plan des priorités de développement, la Banque africaine de développement a multiplié les initiatives pour que les pays africains inscrivent l’eau et l’assainissement dans leurs stratégies nationales de développement. Le prince d’Orange a félicité à cet égard la Bad pour l’organisation de la première semaine africaine de l’eau qui se tiendra les 25 et 26 mars à Tunis. Plusieurs ministres africains ont confirmé leur participation à cette réunion, qui confirme l’intérêt accru dont bénéficie le secteur.

Les pays donateurs de la Bad ont concrétisé cette prise de conscience accrue des enjeux autour de l’eau et de l’assainissement en accordant au Fonds africain de développement, le guichet concessionnel du Groupe de la Bad, des ressources record de près de 9 milliards de dollars pour 2008-2010. Ces ressources sont en hausse de 52 % par rapport à la dernière reconstitution du FAD 10, avec une part importante destinée à l’infrastructure, notamment l’eau et l’assainissement.

Ces ressources additionnelles dans le secteur de l’eau permettront à la Bad de renforcer son positionnement de chef de file dans le secteur en Afrique.

Chawki Chahed – Tél. Addis: +251 (0)913 54 42 97 – Fax: + 216 71 10 83 16 51 – c.chahed@afdb.org / chawki.chahed@gmail.com


Sections Connexes

Contact

Chawki Chahed Téléphone: Cell. Addis: +251 (0)913 54 42 97 Fax: + 216 71 10 83 16 51