Déclaration de Paris : Renforcer l’aide au développement

29/08/2008
Share |

Le Forum de haut niveau d´Accra qui se tient  du 2 au 4 septembre 2008 sur l´efficacité de l´aide renforcera sans doute les modes de collaboration entre pays développés et pays en développement pour faire en sorte que l´aide au développement soit mieux utilisée et bien gérée.

Organisé par l´OCDE, la Banque mondiale et la Banque africaine de développement, et accueilli par le gouvernement du Ghana, le Forum rassemblera des ministres, des responsables d´organismes d´aide et des représentants d´organisations de la société civile de plus de 100 pays. Au vu des résultats de l´aide au développement, les participants étudieront ce qui doit changer et comment le système d´aide international peut produire un rendement optimal pour l´investissement opéré.

Les participants évalueront dans quelle mesure les pays donateurs et bénéficiaires travaillent ensemble pour s´acquitter de leurs engagements respectifs quant à l’aide au développement.

Il sera également examiné les efforts de l’administration de l’aide au niveau des pays ainsi que le respect des engagements des donateurs.  Les participants examineront aussi si les pays bénéficiaires prennent en charge leurs propres besoins en matière de développement ainsi que le niveau de leur  coopération avec leur parlement et la société civile pour définir les objectifs de développement et renforcer les capacités requises pour les atteindre.

Le Forum d’Accra qui se tient sur trois jours sera bouclé par une réunion ministérielle. Le Secrétaire général de l´OCDE, Angel Gurría, ouvrira les discussions ministérielles en présentant M. John Kufuor, Président du Ghana. Seront présents des responsables nationaux et des ministres des pays donateurs et des pays en développement - dont l´Afghanistan, l´Afrique du Sud, l´Allemagne, le Bangladesh, le Burkina Faso, le Cambodge, la Chine, la Colombie, l´Égypte, les États-Unis, la France, le Guatemala, le Honduras, le Libéria, la Moldova, le Royaume-Uni, le Rwanda, le Sénégal, le Timor¬ Leste et le Vietnam - ainsi que des dirigeants de la Banque mondiale, de la Banque africaine de développement et de la banque asiatique de développement et, du PNUD.

Le Forum s´achèvera par l´adoption du Programme d´action d´Accra par lequel la communauté internationale réaffirmera son engagement de réaliser des progrès pour la mise en œuvre  de la Déclaration de Paris et d´intensifier ses efforts pour atteindre les ODM. Selon l’OCDE L’aide bilatérale destinée à l’Afrique subsaharienne, hors remises de dette, s’est accrue de 10 % en termes réels, ce qui dénote une amélioration par rapport au rythme d’accroissement observé sur la période récente. Il est toutefois évident que les donneurs sont confrontés à un réel défi s’ils veulent concrétiser les intentions affichées au Sommet du G8 à Gleneagles, à savoir doubler l’aide à l’Afrique à l’horizon 2010.