Evaluation du développement : un Réseau des Parlementaires Africains pour en assurer la promotion dans tous les pays africains

04/08/2015
Share |


Cinquante parlementaires de 14 pays africains se sont retrouvés à Abidjan, Côte d'Ivoire, les 23 et 24 juillet 2015 dans le cadre de la première Assemblée générale annuelle du Réseau des parlementaires africains pour l'évaluation du développement (APNODE) établi en mars 2014 à Yaoundé au Cameroun.

Les participants originaires du  Cameroun, de la Côte d'Ivoire, de l'Éthiopie, du Gabon, du Ghana, du Kenya, du Libéria, du Mali, de la Mauritanie, du Nigeria, de l'Ouganda, de la Somalie, du Togo et du  Zimbabwe ont adopté les Statuts de l'APNODE, l'érigeant ainsi en tant que Réseau de parlementaires individuels qui veulent promouvoir l'usage systématique de l'évaluation des politiques et programmes de développement dans la prise de décisions publiques.

Un Comité exécutif, composé d'un Président, d'un Vice-Président, d'un Trésorier et de 8 autres membres, a été élu pour une période de deux ans (2015-2017). La composition du Comité vise à refléter autant que possible, la riche diversité du continent africain au-delà des barrières linguistiques.

L'Assemblée a approuvé le programme d'activités ainsi que le budget 2015-2016, axés sur le plaidoyer, le réseautage, le renforcement des capacités, la communication et la mobilisation des ressources afin d'élargir la base du Réseau et de sensibiliser les parlementaires sur l'importance de l'évaluation pour apprécier et renforcer l'efficacité du développement.

"L'évaluation est essentielle au travail des Parlementaires car elle leur permet de dialoguer avec les gouvernements de leurs pays respectifs sur l'efficacité de leurs politiques publiques et d’instaurer ainsi progressivement une culture de l'évaluation au niveau décisionnel," a souligné le Sénateur Roger Mbassa Ndine, Président du Comité exécutif de l'APNODE.

La prochaine Assemblée générale annuelle de l'APNODE se tiendra au Zimbabwe en juillet 2016.

Des représentants de diverses institutions telles que : l'Association africaine d'évaluation (AfrEA), la BAD, l'ONU Femmes, le PNUD, le Réseau Francophone de l’Évaluation (RFE) et l'UNICEF ont participé à cette première assemblée de l’APNODE qui bénéficie également du soutien de la Fondation Bill & Melinda Gates.

La Banque africaine de développement (BAD) héberge actuellement le Secrétariat de l'APNODE à travers sa division en charge de l'Évaluation indépendante du développement (IDEV).