Marondera, ville pilote pour la réalisation de l’accès universel à l’eau et à l’assainissement au Zimbabwe

04/03/2016
Share |

La ville de Marondera au Zimbabwe réalisera l’accès universel à l’eau potable et à l’assainissement à l’horizon 2025, grâce à un nouveau projet de la Facilité africaine de l’eau (FAE). Ce don de 2 millions d’euros en faveur du Zimbabwe contribuera à développer un plan directeur de gestion intégrée des eaux urbaines (GIEU) pour Marondera.

« La mise en œuvre d’une approche intégrée ne saurait être plus pertinente et opportune au regard des effets du changement climatique et de l’urbanisation rapide que connaissent la plupart des villes africaines, a plaidé Mohamed El Azizi, directeur de la FAE. La GIEU est particulièrement pertinente dans un contexte de raréfaction des ressources en eau. En effet, la gestion intégrée des eaux urbaines contribue à améliorer la sécurité en eau à travers l’adoption d’une approche holistique. Elle inclut la conception d’une gestion de l’eau comme un système au sein d’un bassin hydrographique, prenant généralement en compte l’ensemble du cycle hydrique, avec une attention particulière aux eaux usées et aux matières fécales considérées comme des ressources.  »

Cette ville de 65 000 habitants est la septième plus grande municipalité du Zimbabwe. Toutefois, contrairement aux autres, elle n’a pas encore bénéficié d’un appui extérieur adéquat pour réhabiliter ses services d’eau potable et d’assainissement depuis le début du programme de reprise économique du pays en 2009. Fournir à la municipalité de Marondera un plan directeur permettra d’assurer une gestion durable des services d’approvisionnement en eau et d’assainissement pour sa population à travers une approche de planification intégrée. Marondera servira ainsi de ville pilote avant le déploiement de cette approche dans d’autres municipalités du Zimbabwe. Le projet apportera également une réponse à certains des besoins immédiats de la ville en infrastructures d’eau potable et d’assainissement. Il permettra en outre de renforcer les capacités du gouvernement et des acteurs principaux, et de mettre en œuvre et de maintenir d’une manière durable les services d’approvisionnement en eau et d’assainissement.

Un meilleur accès à l’eau potable et à l’assainissement se traduira par de grandes avancées en termes de santé publique à Marondera. La morbidité d’origine diarrhéique baissera à moins de 5 ‰ en 2020 contre 7,2 ‰ en 2010 chez les enfants de moins de cinq ans. L’accès à l’eau potable et à l’assainissement atteindra 100 % en 2025 contre des taux actuels respectifs de 77 % et de 63 %.

À Marondera, 97 % des habitations sont reliées au réseau municipal d’adduction d’eau. Cependant elles ne jouissent pas d’un approvisionnement 24 h/24 à cause de coupures de courant fréquentes et de l’inefficacité du système de distribution. La situation de l’assainissement est encore pire. Bien que 91 % des habitations de la ville aient accès à des toilettes, la plupart des eaux usées collectées ne sont pas traitées.

Le coût du projet est estimé à 2,3 millions d’euros, dont 2 millions financés par la FAE. Le Global Water Partnership et le gouvernement du Zimbabwe financeront respectivement 7% et 8% du montant total La durée du projet est évaluée à 30 mois.