Le Président Kaberuka assiste au sommet de l’UA et visite le Sénégal

03/07/2006
Share |

Le Président Kaberuka assiste au sommet de l’UA et visite le Sénégal

Le président du Groupe de la Banque Africaine de Développement, M. Donald Kaberuka, vient d’effectuer une visite officielle de deux jours au Sénégal, après avoir pris part au 7ème sommet de l’Union Africaine dans la capitale gambienne, Banjul. Le sommet de Banjul s’est tenu sur le thème de « la rationalisation des communautés économiques régionales et l’intégration régionale ». Le président du groupe de la BAD a également participé à la réunion du Haut Comité des chefs d’Etat et de Gouvernement sur le NEPAD  ainsi qu’au forum du Mécanisme Africain de Revue par les Pairs.

A Dakar, le président Kaberuka a inauguré le bureau régional du Groupe de la Banque et a tenu plusieurs réunions avec les autorités gouvernementales et les partenaires au développement. Il a par ailleurs été reçu en audience  par le président de la république sénégalaise, M. Abdoulaye Wade. Il a également visité des projets financés par la Banque dans ce pays et a tenu une conférence de presse.

La Banque a toujours été un des partenaires au développement les plus fiables dans les efforts du Sénégal pour son développement économique. Depuis le démarrage de ses activités opérationnelles au Sénégal, en 1972, le Groupe de la BAD a apporté un concours soutenu à l’économie sénégalaise en finançant 83 opérations d’un montant total de 650 milliards F CFA. Ces opérations couvrent les différents secteurs de l’économie sénégalaise, l’agriculture et le développement rural, l’éducation, la santé, le transport, l’électricité, l’eau, l’assainissement, l’industrie, les mines, les banques, etc. Dans le cadre de son guichet du secteur privé, le Groupe de la Banque Africaine de Développement a approuvé en juin 2005 le financement du projet de la centrale électrique de Kounoune pour un montant de 8 millions d’euros équivalant à 5,3 milliards F CFA.

En matière de promotion de la coopération économique, de l’intégration régionale et de concrétisation de l’initiative du NEPAD, le Groupe de la BAD compte huit opérations en cours d’exécution au Sénégal pour un montant de 105 milliards F CFA. Ils comprennent le projet Energie OMVS, le projet de  gestion des ressources naturelles (OMVG) et le programme d’aménagement routier et de facilitation du transport sur le corridor Bamako – Kati - Saraya - Kédougou qui relie le sud du pays au Mali. La Banque envisage d’apporter un concours financier au projet multinational de construction d’un pont à Rosso sur le fleuve Sénégal qui facilitera l’accès à la Mauritanie.

Un document de stratégie pays axé sur les résultats a été discuté avec les autorités sénégalaises en mai 2005 et approuvé en juin 2005 par les Conseils d’Administration de la BAD. A ce titre, la Banque financera,  dans le cadre de la 10ème reconstitution du FAD (FAD X), des opérations au Sénégal pour un montant de 120 millions UC (92 milliards F CFA) dont trois projets ont été déjà approuvés en 2005, à savoir: (1) le Projet d’Appui au Développement Rural d’un montant de 20 millions UC pour contribuer au programme de relance des activités économiques et sociales en Casamance mis en place par le gouvernement et soutenu par la communauté des bailleurs de fonds en vue d’appuyer le processus de retour à la paix dans la région, (2) un projet d’entretien routier pour 29 millions UC et (3) un projet d’eau et d’assainissement en milieu rural pour 25 millions UC.

Le soutien continu du Groupe de la BAD au Sénégal conjugué à celui des autres partenaires au développement, a abouti aux bonnes performances macroéconomiques enregistrées ces dernières années. Grâce aux efforts consentis dans la poursuite des réformes structurelles et institutionnelles, le Sénégal a obtenu des résultats économiques lui permettant de figurer parmi les 14 pays africains éligibles à l’initiative pour l’allégement de la dette multilatérale. Le Groupe de la BAD a approuvé l’annulation de la dette du Sénégal pour un montant total de 408,96 millions dollars EU.

Attachée à sa philosophie d’un partenariat de proximité avec les pays membres régionaux, la Banque a ouvert un Bureau Régional au Sénégal, en 2004. Ce bureau couvre également trois autres pays: la Mauritanie, la Gambie et le Cap Vert. Depuis son ouverture, le Bureau Régional a maintenu le dialogue avec les gouvernements des pays d’intervention, a coordonné les actions et stratégies de développement avec les autres partenaires au développement et géré le portefeuille du Groupe de la Banque en vue d’améliorer sa performance.

Conformément aux principes de la Déclaration de Paris sur l’efficacité de l’aide au développement par l’harmonisation des actions des donateurs, l’alignement sur les stratégies nationales, la gestion axée sur les résultats et la responsabilité mutuelle des partenaires, le Groupe de la BAD est assuré qu’avec les progrès réalisés au niveau macroéconomique par le Sénégal dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie de la réduction de la pauvreté, conjugués aux réformes en cours et aux efforts fournis dans les secteurs sociaux, atteindre les principaux objectifs de développement du millénaire reste à la portée du Sénégal.