Prestation de serment de M. Donald Kaberuka

Share |

Date: 01/09/2010
Lieu: Tunis, Tunisie

Le président de la BAD s’engage à bâtir une organisation de stature mondiale

Le président du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), Donald Kaberuka, a exprimé la détermination de son équipe à faire de la BAD une organisation de stature mondiale. M. Kaberuka a pris cet engagement à Tunis, le mercredi 1e septembre 2010, lors de sa prestation de serment comme président de la plus importante institution de financement du développement pour le continent, pour les cinq prochaines années. Lire plus


Le président Kaberuka prête serment pour un second mandat

« Le président Donald Kaberuka a prêté serment, mercredi 1er septembre à Tunis, pour un second mandat de cinq ans (2010 -2015) à la tête du groupe de la Banque africaine de développement (BAD). Il a juré de servir avec loyauté et ce, conformément aux textes et règlements définis par la Charte de la BAD. Il s’est engagé à ne ménager aucun effort dans l’exercice de sa mission pour servir l’Afrique. » Lire plus


Prestation de serment de M. Donald Kaberuka, président de la BAD Vidéo complète
Discours de M. Donald Kaberuka, président du Groupe de la BAD Allocution de M. Dos Santos, président du Conseil des Gouverneurs
Discours M. ghannouchi, premier ministre de la Tunisie

Extraits de discours du président Kaberuka  (2005 - 2010)

  • "Nous maintiendrons le cap, consoliderons nos acquis et conserverons intacte notre ambition de devenir la première institution régionale de développement"

(Allocution de clôture aux Assemblées annuelles 2010, Abidjan, le 28 mai 2010)

  • "Nous avons joué notre rôle. Nous avons plus que doublé le volume de nos opérations. À la fin de l’année 2009, notre concours s’élevait à 12,6 milliards de dollars EU, contre 5,5 milliards l’année précédente"

(Allocution d’ouverture aux Assemblées annuelles 2010, Abidjan, le 27 mai 2010)

  • "Nous avons fait montre de flexibilité, d’innovation et d’anticipation. Nous avons réduit considérablement notre temps de réaction. Le guichet FAD, à lui seul, a augmenté ses décaissements de 53 % en 2009."

( Allocution d’ouverture aux Assemblées annuelles 2010, Abidjan, le 27 mai 2010)

  • "Tout au long des crises successives, le Groupe de la Banque africaine de développement a joué un rôle majeur dans les pays à revenu intermédiaire et à faible revenu. Nous avons réagi comme il fallait, aidant ces pays à surmonter les difficultés et à s’adapter aux nouvelles circonstances."

(Discours à la Revue à mi-parcours du FAD-11, Helsinki, le 20 octobre 2009)

  • "L’augmentation générale du capital représente une étape majeure dans l’édification de la Banque africaine de développement, qui lui permet, en sa qualité d’institution africaine essentielle, de prendre la place qui est la sienne dans le concert des banques régionales de développement."

(Allocution de clôture aux Assemblées annuelles 2010, Abidjan, le 28 mai 2010)

  • "Nous avons l’intention de nous recentrer sur nos activités fondamentales, à savoir l’infrastructure, l’agriculture, la gouvernance économique, l’intégration économique et le développement du secteur privé."

(Allocution à l’occasion du déjeuner du nouvel an offert aux membres du corps diplomatique, Tunis, le 19 janvier 2010)

  • "Nous avons fourni des appuis budgétaires supplémentaires, financé le commerce et mis à disposition de la liquidité. Notre guichet du secteur privé a comblé l’écart laissé par les promoteurs des principaux projets d’infrastructure."

(Allocution d’ouverture aux Assemblées annuelles 2010 , Abidjan, le 27 mai 2010)

  • "Ce n’est pas seulement comme mères, épouses, sœurs, filles, amies et voisines, mais par-dessus tout à travers leur rôle dans toutes les composantes et toutes les catégories de la société, de la politique, des affaires, de la sécurité et des sciences que les femmes sont au cœur du devenir de chacun de nos pays et du continent dans son ensemble"

(Déclaration au Sommet économique des femmes africaines, Nairobi (Kenya), du 19 au 20 mars 2010)

  • "Nous avons lancé de nouvelles initiatives, qui ne sont pas traditionnellement au centre de nos activités, comme le financement du commerce. Et dans les pays à revenu intermédiaire, - bon nombre d’entre eux sont les locomotives du développement économique régional, le guichet BAD joue son rôle."

(Déclaration à la Revue à mi-parcours du FAD-XI, Helsinki, le 20 octobre 2009)