Des représentants de la BAD assistent au lancement du Rapport mondial sur le développement humain 2009

08/10/2009
Share |

Le Groupe de la Banque a participé, le 6 octobre 2009 à Dakar, Sénégal, à la cérémonie de lancement du Rapport mondial sur le développement humain 2009. Placée cette année sous le thème : « Levez les barrières : mobilité et développement humains », la cérémonie a été une plateforme de rencontre de hauts responsables gouvernementaux, des représentants du corps diplomatique, de partenaires techniques et financiers du Sénégal, notamment, la BAD, la Banque mondiale, l’AFD, JICA, l’Allemagne, le Canada, des représentants du système des Nations Unies, des représentants du Sénat,  de la société civile,  des Ministères de l’environnement et du plan, des professeurs d’université, des associations féminines.

Le rapport, rappelle-t-on, a été lancé simultanément à Dakar et à Johannesbourg. A Dakar, la rencontre a été marquée par plusieurs allocutions et présentations. Dans son discours  d’ouverture, M. Boury Sanhouidi, du PNUD, a indiqué l’importance de l’événement qui participe de la volonté du PNUD de contribuer aux processus de dialogue  des politiques internationales en faveur du développement humain à travers la diffusion du  rapport, qui est un plaidoyer  pour une meilleure gestion des flux migratoires. Il a en outre déclaré que le développement humain a beaucoup à gagner d’une levée des obstacles aux déplacements et d’une amélioration du traitement des migrants. Il a invité la coopération internationale, notamment par le biais des accords bilatéraux ou régionaux,  à améliorer la gestion des mouvements migratoires, la protection des droits des migrants.

Même son de cloche dans un exposé effectué par M. Abye Makonnen, de l’Office international des migrations (OIM) à Dakar. Celui-ci a, dans son intervention, affirmé que la migration interne « constitue la forme de circulation la plus répandue en Afrique et qu’elle peut représenter aujourd’hui  une stratégie vitale pour les ménages et les familles qui cherchent à accroître le niveau et diversifier l’origine  de leurs revenus, particulièrement dans les pays de développement ».  Il a également indiqué  que la mobilité humaine a des effets très positifs sur les revenus des personnes et de familles sur l’éducation et la santé et a demandé à tous les gouvernements de reconnaître le potentiel de la migration comme moteur de développement et  de l’intégrer  aux autres aspects de leur politique nationale.

M. Omar Sylla, secrétaire général du Ministère de l’économie  des finances du Sénégal, s’est, quant à lui, réjoui du lancement simultané du Rapport à Dakar et à Johannesbourg décidé par le système des Nations Unies et souligné l’importance que le gouvernement attache aux questions liées aux migrations, à la mobilité et au développement humain.  Il  a indiqué  que « la migration  au Sénégal a fortement contribué à l’amélioration des conditions de vie de la population et surtout à  la progression du PIB qui est passé de 6 à 8 % pour l’année 2008 ». Selon lui, « la migration est  un moteur de développement, il faut simplement réfléchir sur d’autres opportunités pour fixer les jeunes et les doter de ressources ». Il a enfin informé les participants  des stratégies, des programmes de développement et autres initiatives mis en place par le gouvernement  pour  résoudre le chômage des jeunes  au Sénégal et  surtout  pour fixer les migrants de retour dans leurs pays d’origine.

Les  participants ont ensuite suivi avec intérêt d’importantes communications relatives

  • A la mobilité humaine, moteur de développement ;
  • A l’impact de la migration dans les pays d’origine et de destination ;
  • Aux politiques d’optimisation des résultats en matière de développement humain ;
  • Aux enjeux et défis de la migration internationale de travail au Sénégal. L’atelier a vu la participation de la presse écrite et audiovisuelle du Sénégal qui a attaché une grande importance au sujet principal traité. La BAD a été représentée par le Représentant résident, Mohamed H’Midouche.

Pour le téléchargement du contenu intégral du rapport, vous connecter à l’adresse suivante : http://hdr.undp.org/fr/rapports/mondial/rmdh2009/


Sections Connexes

Contact