Le président Kaberuka félicite M. Macky Sall pour son élection à la présidence de la république et réaffirme l’appui de la BAD au Sénégal

20/04/2012
Share |

Le président du Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD), M. Donald Kaberuka,  a réaffirmé l’engagement de son institution à accompagner les efforts et la vision stratégique du Sénégal, dans la lettre de félicitation adressée au président de la république, M. Macky Sall, au lendemain de son investiture. La première institution de financement du développement en Afrique lui apportera tout son appui dans le contexte actuel des défis économiques et sociaux.

Lors d’un premier contact avec le ministre de l’Economie et des Finances et gouverneur de la BAD, M. Amadou Kane, la représentante résidente régionale  de la BAD à Dakar, Mme Leila Mokaddem, a confirmé cet engagement à appuyer les priorités du gouvernement dans des secteurs clés générateurs de croissance comme celui de l’emploi, du développement de la PME et du secteur privé, de la gouvernance économique et financière, de la sécurité alimentaire et des infrastructures. « Mobiliser plus de fonds pour la croissance du Sénégal est essentiel. La feuille de route du Gouvernement sert de cadre et de levier pour entraîner une multitude de donateurs complémentaires dans une dynamique de développement et de croissance et la BAD compte accompagner ces efforts pour une croissance inclusive au bénéfice de tous » a affirmé Mme Mokaddem.

La BAD enregistre actuellement avec le Sénégal un total net d’engagements d’environ 360 milliards de FCFA dont un peu plus de la moitié est décaissé.  Les ressources additionnelles du guichet du secteur privé de la BAD continueront aussi d’être mobilisées pour jouer un rôle majeur dans le développement des infrastructures au Sénégal. Ces projets représentent actuellement un montant global d’investissement de 1.2 milliards d’euros, pour lesquels la BAD s’est engagée à hauteur de 185 millions d’Euros.

Le Bureau régional du Sénégal a déjà commencé à travailler pour identifier les projets porteurs notamment développer la production agricole locale pour réduire les prix et appuyer la prochaine campagne agricole. La BAD a aussi été désignée par le gouvernement du Sénégal  a sollicité la Bad pour l’élaboration, et la rédaction en cours d’une requête de 40 millions de dollars américains auprès du Programme mondial d’appui à l’agriculture et à la sécurité alimentaire (GAFSP). Le projet vise à l’appui à la sécurité alimentaire dans certaines régions du pays. Cette proposition vient s’ajouter aux projets d’infrastructure agricole, de gestion de l’eau et d’électrification rurale de la BAD en cours.

La BAD a aussi lancé une Initiative Emploi jeunes en collaboration avec l’Union Africaine et le Bureau International du Travail. Le Sénégal pourrait constituer un projet pilote pour la sous-région.

Une meilleure gouvernance économique et financière est aussi un objectif partagé par la BAD et le Sénégal. En plus de ses appuis budgétaires, la BAD est engagée avec les autres partenaires et en tant que vice-président du groupe des bailleurs sur l’ Arrangement Cadre relatif aux Appuis Budgétaires (ACAB)  pour faire avancer le processus et apporter l’appui financier et de conseil requis au gouvernement.  De plus, un Projet d’appui institutionnel à la promotion du secteur privé est en cours d’instruction. Il concourt à lever certaines contraintes au développement du secteur de la PME.

Au-delà des projets conventionnels et pour alléger la facture énergie, la BAD, de par son expertise est intéressée au  renforcement de l’énergie renouvelable  pour lequel un nombre d'investisseurs privés sont actuellement intéressés à développer des projets au Sénégal dans l’énergie solaire, éolienne et bio masse.  

L’intégration régionale au cœur de la vision de la BAD est un des piliers de croissance de développement du Sénégal. L’enveloppe régionale dédiée par la BAD apporte des ressources additionnelles pour financer des projets d’énergie et d’infrastructures terrestres et fluviales notamment dans les zones rurales. Une enveloppe de plus de 100 milliards de FCFA est allouée actuellement pour les projets régionaux concernant le Sénégal. Autant pourrait être mobilisé à l’avenir.

Dans le cadre de la préparation de sa Stratégie à Long Terme pour la BAD a organisé une consultation nationale avec les acteurs clés Sénégalais qui vise la promotion d’une croissance inclusive et la transition vers une économie verte. En effet, lors de leur Sommet à Malabo, en juin-juillet 2011, les chefs d’État africains ont souligné la nécessité d'adopter un modèle économique axé sur la croissance verte, dans le cadre du développement durable et de l’éradication de la pauvreté. C’est dans ce contexte que la Banque a lancé une nouvelle initiative visant à définir sa Stratégie pour une croissance verte (SCV). L’objectif fondamental de cette stratégie est d'établir un cadre favorable à un modèle de croissance qui intègre les trois piliers du développement durable – économique, environnemental et social – afin de promouvoir une croissance inclusive soucieuse de l’exploitation efficiente des ressources naturelles. La Banque facilitera également la transition de ses pays membres régionaux (PMR) vers une croissance verte. Elle finalise actuellement la SCV et envisage d’en présenter l'avant-projet aux Assemblées annuelles, qui se tiendront à Arusha les 31 mai et 1er juin 2012.


Sections Connexes

Contact