Le président Kaberuka à Alger pour inaugurer le bureau de la BAD en Algérie

19/02/2010
Share |

president algerie

Tunis, le 12 février 2010 - Le président du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), M. Donald Kaberuka, procèdera, à Alger le 18 février 2010, à l’inauguration officielle du bureau national de l’Algérie.

Cette inauguration se déroulera sous le haut patronage des ministres algériens des affaires étrangères, M. Mourad Medelci, et des finances, M. Karim Djoudi, gouverneur de la BAD pour l’Algérie.

Plusieurs membres du gouvernement, ainsi que les chefs de missions diplomatiques des pays membres de la BAD y participeront.

Cette visite est la deuxième du président de la Banque africaine de développement en Algérie, après celle des 26 et 27 avril 2008 (voir photo) au cours de laquelle il avait signé l’accord d’établissement du bureau national du Groupe de la BAD en République algérienne démocratique et populaire.

Rappelons que dès 2006, l’Algérie a entamé une procédure de remboursement par anticipation de tous ses prêts auprès de la BAD, comme elle l’a fait auprès des autres bailleurs de fonds.

A la suite de cette décision de ne plus recourir, pour le moment, aux emprunts extérieurs, l’appui de la Banque se fera dans le cadre de la nouvelle orientation de la coopération convenue avec les autorités algériennes, et qui privilégie désormais l’assistance technique, le conseil, le renforcement des capacités, les travaux analytiques et la promotion du secteur privé.

Des opérations sont déjà en cours dans le cadre de cette nouvelle orientation, dans les domaines de la monétique, de l’évaluation des projets, de la statistique, et des technologies de l’information et de la communication.

Dans le secteur privé, une garantie a également été approuvée au profit d’une société de leasing afin de lui permettre de mobiliser des ressources pour appuyer la réalisation des programmes d’investissements des petites et moyennes entreprises.

Le Bureau d’Alger, est à présent opérationnel. Il permettra de renforcer et d’approfondir le dialogue avec les pouvoirs publics, les opérateurs économiques privés, et les autres partenaires et acteurs du développement, dans le but de mieux orienter l’action de la Banque sur les besoins prioritaires de l’Algérie. Cette politique de proximité devrait accroître sensiblement l’efficacité de ses opérations au service des bénéficiaires de ses programmes et projets.

Le bureau d’Alger porte à 25 le nombre de bureaux extérieurs que la BAD aura ouvert sur le continent.

Au 31 décembre 2009, la Banque a approuvé un total de 39 opérations en faveur de l’Algérie pour un montant cumulé de plus de 3,2 milliards USD. Ces opérations ont porté sur 23 projets (dont un dans le secteur privé), 1 étude, 4 lignes de crédit, 3 programmes d’appui aux réformes, 2 opérations d’urgence et 6 projets d’assistance technique ou d’appui institutionnel.