Didier Drogba discute un partenariat avec la BAD pour lutter contre l’Ebola

14/11/2014
Share |

 

Donald Kaberuka, président du Groupe de la Banque africaine de développement, s’est entretenu ce vendredi 14 novembre au siège de la BAD à Abidjan avec l’international ivoirien, Didier Drogba, sur les moyens d’affronter la crise de l’Ebola en Afrique de l’Ouest.

Lors de leur entretien privé, les deux hommes ont discuté de la création d’un partenariat entre la BAD et la Fondation Didier Drogba comme moyen de contribuer à la réponse à l’épidémie de l’Ebola, une crise sanitaire qui, selon l’Organisation mondiale de la santé, a touché 14 098 personnes depuis mars 2014, dont 5 160 en ont péri.

« Nous recevons Drogba et sa Fondation à la Banque, comme un symbole fort. Nous allons rentrer en partenariat avec une voix et une personnalité aussi importante, pour mobiliser des ressources en vue d’éradiquer l’Ebola. Une équipe technique y travaillera pour bâtir ce partenariat, » a dit M. Kaberuka aux journalistes lors d’une conférence de presse tenue l’après-midi.

La propagation du virus a mis en lumière la nécessité d’améliorer les systèmes d’intervention sanitaire et a fait reculer les progrès vers le développement de pays en situation post conflictuelle, en voie de redressement. Les pays les plus affectés par le virus sont le Libéria, la Guinée et la Sierra Leone.

Drogba a souligné son Bonheur de revoir la Banque à son siège à Abidjan, « signe de stabilité de la Côte d’Ivoire, qui sort d’une crise profonde et cherche un symbole pour redémarrer. »

« Ce retour de la BAD à son siège est le plus beau symbole. Ma visite à la BAD vise également à vous remercier pour ça. »

« Je voudrais également remercier l’institution pour tout ce qu’elle fait pour la Côte d’Ivoire, en particulier et l’Afrique en général, avec des projets novateurs et des Fonds qui aideront le continent à se débarrasser du virus Ebola. C’est une fierté et un honneur pour moi, d’être associé à la lutte contre le virus Ebola. J’invite la jeunesse africaine à se joindre à moi dans cette lutte,» a souligné Drogba, ajoutant : « Le virus Ebola est là. Le danger est là. Je suis à votre disposition pour aider à le combattre.»

Agissant par l’intermédiaire de l’Organisation mondiale de la santé, le Groupe de la Banque africaine de développement a injecté 223 millions de dollars US au renforcement de systèmes de santé dans le cadre de la réponse d’urgence contre l’épidémie de l’Ebola.

Lors d’une rencontre historique le samedi 8 novembre au siège de l’Union africaine à Addis-Abeba en Éthiopie, l’Union africaine, la Banque africaine de développement, la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique et des chefs d’entreprises africaines de premier plan ont uni leurs forces pour créer et soutenir un mécanisme de financement visant à affronter l’épidémie de l’Ebola et ses répercussions.

Ils ont décidé de l’établissement d’un fonds sous les auspices de la Fondation de l’Union africaine qui sera géré par la BAD afin d’appuyer les efforts visant à équiper, former et déployer des travailleurs sanitaires africains sur le terrain pour lutter contre l’épidémie.

Créée en 2007, la Fondation Didier Drogba fournit une assistance financière et matérielle pour aider à améliorer la santé et l’éducation des Africains. La Fondation accorde son soutien à des établissements scolaires, à des hôpitaux et à des orphelinats en Côte d’Ivoire. Depuis 2012, l’attaquant de Chelsea s’implique activement dans la lutte contre le paludisme.

La Fondation et la BAD sont toutes deux déterminées à éradiquer le pire fléau de l’histoire.