Ouverture du bureau de la BAD en Algérie : le Président Kaberuka a signé à Alger l’accord d’établissement

28/04/2008
Share |

Ouverture du bureau de la BAD en Algérie : le Président Kaberuka a signé à Alger l’accord d’établissement

Tunis, le 28 avril 2008 - M. Donald Kaberuka, président du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), a procédé dimanche 27 avril, aux côtés de M. Mourad Medelci, ministre des affaires étrangères, à la signature de l’accord d’établissement du bureau national de la BAD en Algérie. L’ouverture de ce bureau vient renforcer le cadre du dialogue permanent et fructueux entre la Banque et l’Algérie et « démontre que l’Algérie reste active au sein de notre institution » a déclaré le président Kaberuka qui a souligné que « cet évènement est très important et exprime la volonté de la BAD d’accompagner le pays dans la mise en œuvre de son ambitieux programme de relance économique et de réformes qui est un message fort pour l’Afrique ». « Maintenant, a expliqué le président Kaberuka, l’économie algérienne a besoin d’appuis de type nouveau. C’est avec notre bureau ici à Alger que nous imaginerons les nouvelles réponses à donner à ces besoins ».  « Nous avons de grandes ambitions compte tenu des nouveaux moyens dont dispose l’Algérie, notamment en ce qui concerne les perspectives du secteur privé » a déclaré M. Medelci. L’ouverture du bureau de la BAD permettra, selon le ministre algérien des affaires étrangères, « de passer du financement classique à un type de coopération plus qualitative et ambitieuse en mesure de promouvoir l’intégration régionale ».

A la faveur de cette signature d’accord, plusieurs entretiens ont réuni la délégation de la BAD et le chef du gouvernement, les ministres des finances, de l’industrie et de la promotion des investissements, ainsi que des professionnels de haut rang du secteur financier et du secteur privé. En réponse aux attentes exprimées par leurs interlocuteurs en matière de compétitivité des financements, d’expertise technique et de conseil, les experts de la BAD ont exposé les opportunités offertes dans ces domaines par la première institution africaine de financement du développement.

Rappelons que dès 2006, l’Algérie a procédé au remboursement par anticipation de tous ses prêts auprès de la BAD, comme elle l’a fait auprès des autres bailleurs de fonds.

L’Algérie fait partie du groupe des 20 premiers pays africains ayant fondé la Banque africaine de développement en septembre 1964. Depuis le début de ses interventions en Algérie, il y a 37 ans, la Banque a financé 34 opérations pour un montant global dépassant les  2 milliards de dollars US.

Le bureau d’Alger porte à 24 le nombre de bureaux extérieurs du Groupe de la Banque africaine de développement et s’inscrit dans le cadre de la politique de décentralisation qui vise à rapprocher la BAD de ses clients. Cette politique de proximité devrait accroître sensiblement l’efficacité de ses opérations au service des bénéficiaires de ses programmes et projets.

CONTACT: Lotfi Madani – Tél.: +216 71 10 31 98 – E-mail: l.madani@afdb.org


Sections Connexes