Le président Kaberuka en visite officielle de deux jours en Namibie

12/06/2009
Share |

Le président du Groupe de la Banque africaine de développement, Donald Kaberuka, effectuera, les 16 et 17 juin 2009, une visite officielle en Namibie, pour discuter des questions bilatérales et de développement régional avec les responsables politiques, les hauts fonctionnaires et des dirigeants d’industries et d’entreprises de ce pays. La visite permettra au président Kaberuka de disposer d’informations utiles sur les défis de développement qui se posent à la Namibie, ainsi que sur les efforts du gouvernement visant à les relever. La rencontre sera l’occasion pour les deux parties d’explorer les domaines de coopération mutuelle.

Tunis, 12 June 2009-M. Kaberuka prendra langue avec le cabinet du président namibien, immédiatement à son arrivée à Windhoek, mardi 16 juin. Les discussions porteront essentiellement sur les efforts du Groupe de la Banque visant à atténuer, à court et à long terme, les effets de la crise économique mondiale sur les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire.

Ces discussions seront suivies d’un déjeuner de travail avec le ministre du transport et du commerce, Hage Geingob et le ministre des finances, gouverneur de la BAD pour la Namibie, Saara Kuugongelwa-Amadhila. Le président Kaberuka rendra, peu après, une visite de courtoisie au président de la République, Hifikepunye Pohamba, suivi d’un diner présidentiel.

La deuxième journée de la visite sera consacrée à un symposium sur les relations entre le Groupe de la Banque et la Namibie. A cette occasion, le président Kaberuka évoquera largement les réponses du Groupe de la Banque à la crise financière, ainsi que les mécanismes qu’il a mis en place pour permettre aux pays membres régionaux d’atténuer son impact négatif sur les économies.

Au terme du symposium, M. Kaberuka et sa délégation, comprenant l’administrateur pour la Namibie, Andrew Bvumbe et le directeur régional, Abdirahman Beileh, s’envoleront pour Ondangwa, pour visiter le projet d’extension du chemin de fer du Nord, financé par le Groupe de la Banque dans la région d’Oshana, à environ 80 kilomètres de la frontière avec l’Angola. Il s’agit, notons-le, d’un des plus importants investissements du Groupe de la BAD dans le pays. Il vise à renforcer la croissance économique dans les régions au Nord de la Namibie, et à promouvoir l’intégration régionale en améliorant les relations commerciales avec l’Angola, à travers la réalisation d’infrastructures de transport complémentaires et l’extension du réseau du chemin de fer sur 248 Km, allant de Tsumeb à Ondangwa.

Les interventions du Groupe de la Banque ont démarré en Namibie en 1991, une année après l’indépendance du pays. A ce jour, le cumul des engagements de l’institution dans ce pays s’élève à 140,2 millions d’UC, soit environ 217 millions de dollars net d’annulation, pour onze projets et quatre études.

Treize des quinze interventions sont achevées, et deux sont en cours d’exécution. Le secteur du transport est le plus grand bénéficiaire du financement du Groupe de la BAD avec une part de 51,6 % ; suivie de 34,2 % pour l’agriculture ; 8,6 % pour le social ; 4,5% pour l’énergie ; 0,6% pour le multi-secteur et 0,5% pour l’approvisionnement en eau et l’assainissement.

Rappelons que le Groupe de la Banque a récemment approuvé un nouveau de Document de stratégie pays (DSP) pour la Namibie, qui s’articule autour du renforcement de la compétitivité du secteur privé à travers le renforcement des capacités et l’infrastructure (le transport, l’énergie et l’eau) ; de l’investissement dans l’infrastructure rurale et les systèmes d’irrigation, en vue d’accroître la productivité agricole et garantir la sécurité alimentaire ; et autour du partenariat basé sur le commerce et l’intégration régionale.