Le développement du secteur privé est une clé de la croissance durable en Afrique

15/03/2012
Share |

La conférence sur le développement du secteur privé en Afrique s'est ouverte le 14 mars 2012 à Kigali, au Rwanda.

Initiée par le Réseau des Parlementaires, la réunion a pour organisateurs  la Banque africaine de développement, le FMI et la Banque mondiale, avec le soutien du gouvernement belge.

Le président du Rwanda, Paul Kagamé, a officiellement ouvert la conférence, qui  accueille plus de cent parlementaires de quarante pays africains.

Durant deux jours, les participants plancheront sur les moyens de développer le secteur privé, comme "clé d'une croissance durable" sur le continent africain.   

La BAD est représentée à cette importante réunion par une forte délégation dirigée par le vice-président en charge des opérations sectorielles, Kamal El Kheshen, et comprenant notamment André Nzapayaké, l’administrateur pour le groupe de l'Afrique centrale (Burundi, Cameroun, Centrafrique, Congo et RDC.

Dans son discours à la cérémonie d'ouverture, M. El Kheshen a rappelé que "le développement du secteur privé en Afrique est l'un des piliers des activités et de la stratégie de la Banque africaine de développement". Le VP El Kheshen a exhorté les parlementaires africains  à pousser davantage la mise en place de lois et législations dans les pays africains en vue de créer un cadre idéal pour le développement du secteur privé sur le continent.

Les participants devraient adopter, à l’issue de la conférence, un plan d’action qui esquissera les actions à entreprendre pour développer le secteur privé, au service d'une croissance durable en Afrique.