Banques régionales de développement et appui au commerce

13/06/2006
Share |

Banques régionales de développement et appui au commerce

Une opportunié pour aider les pays en développement à tirer parti de la libéralisation du commerce

Les présidents des banques régionales de développement d'Afrique, d'Asie, d’Amérique latine et des Caraïbes se sont réunis le 8 juin à Montréal, au Canada. Ont notamment participé à cette rencontre: M. Compton Bourne, Président de la Banque caribéenne de développement, M. Donald Kaberuka, Président de la Banque africaine de développement, M. Haruhiko Kuroda, Président de la Banque asiatique de développement et M. Luis Alberto Moreno, Président de la Banque interaméricaine de développement. Les présidents ont examiné le rôle de leurs institutions respectives dans l’appui à l’initiative aide au commerce.

Lors de la sixième conférence ministérielle de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) tenue à Hong Kong en décembre 2005, les ministres ont lancé l’initiative d’aide au commerce et préconisé la mise en place d'un groupe de travail de l’OMC chargé d’étudier les voies et moyens de rendre l'appui au commerce opérationnel et de contribuer à la dimension développement du programme de Doha.

L’aide au commerce implique le renforcement des capacités commerciales, des infrastructures liées au commerce, des capacités sur le plan de l'offre et, plus généralement, la facilitation de l’adaptation à l’évolution du marché. Les banques régionales de développement apportent un appui sans réserve à cette initiative dans la mesure où elle peut offrir d’énormes possibilités en matière de développement économique et de réduction de la pauvreté. Elle peut également accroître la participation des pays en développement au commerce mondial, et partant renforcer le système commercial multilatéral.

Les présidents des banques régionales de développement ont reconnu que les échanges avec le groupe de travail de l’OMC chargé de l'appui au commerce ont été fructueux. Ils ont également souligné leurs efforts visant à renforcer la coordination interinstitutionnelle en vue de fournir un appui effectif au commerce, conformément à la Déclaration de Paris sur l'efficacité de l’aide. À cet égard, ils ont convenu de la convocation d’une réunion technique de suivi en juillet pour étudier les mécanismes de coordination de l'action en faveur de l’initiative d’appui au commerce.

Les présidents ont mis l’accent sur le rôle du commerce en tant que puissant moteur de la croissance économique durable et de la réduction de la pauvreté dans les pays moins développés et à revenu intermédiaire. Ils ont souligné que l'intégration régionale et la coopération sont des composantes essentielles des efforts d'intégration de leurs pays membres et de leurs stratégies globales de développement.