Intégration économique régionale en Afrique de l’Ouest : le Sénégal dispose des opportunités mais peut mieux faire

03/02/2015
Share |

La BAD vient de publier une nouvelle étude, co-financée par le Canada, intitulée Intégration régionale en Afrique de l’Ouest, Défis et opportunités pour le Sénégal

L’objectif de cette publication,  qui se décline en une centaine de pages réparties en cinq chapitres, est  d’identifier les opportunités et atouts qui peuvent faire de l’intégration économique en Afrique de l’Ouest (CEDEAO) un levier plus effectif du développement économique de la région en général et du Sénégal en particulier, face à de multiples défis économiques. Il s’agit également d’identifier les contraintes et autres obstacles qui empêchent le Sénégal de profiter des opportunités et atouts qu’offre l’intégration, pour impulser un rythme de développement plus soutenu.

Le rapport étudie, entre autres, le rôle clé que jouent les infrastructures de transport et d’énergie  en tant que vecteurs d’opportunités d’échanges des produits des cinq grappes de compétitivité de l’économie Sénégalaise et son positionnement au sein de la CEDEAO. 

Cette nouvelle publication s’inscrit dans la droite ligne de la stratégie de la Banque, qui a vocation à appuyer ses pays membres dans leurs efforts de développement et leurs ambitions de croissance économique. Faisant un point exhaustif sur les atouts du Sénégal (démocratie exemplaire et stabilité, potentiel d’exportation…), ainsi que ses faiblesses et autres freins (infrastructures dans l’énergie et les transports, environnement des affaires…), l’étude aboutit à la « formulation d’un ensemble de recommandations pour renforcer le positionnement du Sénégal au sein de la région. Un plan d’action et un prospectus ont été préparés à partir des résultats de l’étude. »

Achevée récemment, cette publication est le fruit d’analyses chiffrées,  validées par un large éventail d’acteurs, issus tant du secteur public que privé et de la société civile. Le rapport a été rédigé en langue française. Il en existe un résumé en français, ainsi qu’en anglais.

Un atelier de dissémination de l’étude aura lieu prochainement à Dakar, au Sénégal, présidé par Khadim Diop, ministre de l'Intégration africaine, du NEPAD et de la Promotion de la bonne gouvernance. Seront également présents Philippe Beaulne, ambassadeur du Canada au Sénégal et Mamadou Lamine N’Dongo, représentant résident de la BAD au Sénégal. Et Mamadou Lamine Loum, ancien Premier ministre du Sénégal, assurera la modération de l’atelier.

Tableau En termes « d’avantage comparatif révélé », le Sénégal est l’économie la plus diversifiée de la CEDEAO