Séminaire régional sur la sécurité routière

Share |

De: 27/10/2016
A: 28/10/2016
Lieu: Abidjan, Côte d’Ivoire

Les accidents de la route entraînent la perte de plus de 1,2 millions de vies chaque année, et ont un impact significatif sur la santé et le développement. L'Afrique détient la plus importante part d'accidents de la route, par rapport à son faible niveau de motorisation et à la densité de son réseau routier. Les caractéristiques des victimes d'accidents de la route dans la région indiquent que plus de 75% des victimes font partie de la population active, entre 16 et 65 ans; et que les usagers vulnérables de la route représentent plus de 65% des décès. Ces chiffres indiquent clairement le lien direct et l'impact des accidents de la route dans l'aggravation de la pauvreté en Afrique. Les caractéristiques régionales telles que l'expansion et l'amélioration du réseau routier, la motorisation rapide, la croissance démographique, l'urbanisation, la flotte de véhicules et le trafic mixte vont inévitablement multiplier les décès et les dégâts dus aux accidents routiers, à moins que les pays africains investissent dans la sécurité routière. La situation exige de mobiliser des ressources humaines et financières et de renforcer la coopération internationale pour le transfert d'expériences sur la réduction des accidents et sur des mesures de prévention.

La Banque africaine de développement (BAD) est fortement engagée, au travers de projets d'infrastructures routières nationaux et multinationaux en Afrique. Parallèlement au financement de l'infrastructure routière, la Banque a intégré les activités de sécurité routière afin d'augmenter et de consolider ses efforts dans le soutien d’investissements multisectoriels de sécurité routière en Afrique. Les activités de la Banque se concentrent sur les interventions qui génèrent et transfèrent des connaissances, renforcent les capacités, et obtiennent des résultats rapides et tangibles. Conformément à cela, la BAD a récemment publié les trois manuels de sécurité routière suivants:

  • Nouvelles Routes et Projets Routiers: Audit de Sécurité Routière
  • Routes Existantes: Approches Proactives; et
  • Routes Existantes: Approches Réactives

Après la préparation des manuels, une formation de quatre jours sur leur utilisation a été organisée par la BAD en Juillet 2014, durant laquelle les représentants de 17 pays ont participé. L’institution entend poursuivre sa démarche en organisant un atelier régional de deux jours, afin de réunir les cadres supérieurs des administrations routières, les organismes responsables de la sécurité routière dans les Pays Membres Régionaux (PMR) et les représentants des partenaires au développement travaillants en Afrique. Ce nouvel atelier est destiné à diffuser et intégrer les manuels dans les systèmes nationaux afin d'apporter des différences substantielles à la sécurité routière sur le continent.

À propos de l’atelier

Des présentations PowerPoint seront dispensées et discutées dans les domaines suivants :

  1. L'approche d'un système sécuritaire – mettre l'accent sur la conception et la gestion d'infrastructures routières plus sûres - se conformer aux caractéristiques et aux comportements des usagers de la route et s'accommoder des erreurs. Qu'est-ce que cela signifie dans le contexte africain?
  2. Les avantages de l'utilisation des manuels (RSM) – quelles considérations au niveau de la sécurité sont faites dans la conception et la gestion des routes en Afrique, et qu'est ce qui devrait changer? Comment les manuels permettent-ils d'apporter ces changements? Quels sont les avantages économiques et comment pouvons-nous surveiller et évaluer ces avantages? Quels avantages (réductions de blessures ou avantages économiques) pouvons-nous tirer de l'application de ces pratiques à l'étranger?
  3. Incorporation et opérationnalisation des manuels dans les systèmes nationaux: Comment pouvons-nous intégrer ces manuels et les opérationnaliser; quelles sont les contraintes que l'on pourrait rencontrer (légales, de capacité, etc.) et comment parvient-on à les résoudre? Quelles sont les conditions pour opérationnaliser durablement les manuels afin de maintenir la sécurité des routes dans les pays africains? Et comment les PMR peuvent atteindre ces objectifs?

L’atelier devrait être suivi par environ 50 participants d'agences routières et d'organismes responsables de sécurité routière dans les pays africains, ainsi que des partenaires de développement travaillant en Afrique.