Réponse à la crise financière mondiale - La BAD investit 500 millions de dollars dans un Programme de liquidité pour le commerce mondial

01/07/2009
Share |

La BAD et le Programme global de liquidité pour le commerce extérieur (GTLP)

En réponse à la crise financière internationale, la Banque africaine de développement (BAD) investit jusqu'à 500 millions de dollars dans le Programme global de liquidité pour le commerce extérieur. Le directeur du département du secteur privé de la BAD et ses collaborateurs expliquent. Vidéo

Tunis, 1er juillet 2009 – Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement a approuvé, mercredi à Tunis, un investissement de 500 millions de dollars dans le Programme de liquidité pour le commerce extérieur (GTLP) au titre de la seconde phase de son Initiative de financement du commerce. La première phase, approuvée en mars 2009, se chiffrait à 500 millions de dollars en lignes de crédit destinées à appuyer le financement du commerce par les banques africaines. Les deux phases réunies totalisent ainsi un engagement de 1 milliard de dollars.

L’investissement initial de la Banque de 500 millions de dollars a fait du GTLP le plus grand contributeur unique au financement du commerce en Afrique. Avec cette mise, la Banque a permis d’augmenter la part des ressources du GTLP ciblant expressément l’Afrique.

« L’Initiative de financement du commerce extérieure participe d’une stratégie temporaire visant à répondre à la demande des ministres africains des Finances de rechercher des solutions aux contraintes actuelles des marchés. C’est donc dire que le GTLP est parfaitement en phase tant avec les priorités des pays membres régionaux qu’avec celles de la Banque », a déclaré Bobby Pittman, vice-président de la BAD chargé de l’infrastructure, du secteur privé et de l’intégration régionale. Avant d’ajouter : « Par ces temps de crise, la Banque entend utiliser sa capacité au maximum, innover et travailler en complémentarité avec d’autres organismes pour jouer un rôle contracyclique, et, dans le même temps, continuer à financer le développement à long terme ».

Le GTLP est une initiative d’intervention d’urgence à caractère temporaire menée conjointement par des institutions financières de développement (IFD) et des donateurs en vue de contribuer au financement du commerce dans les pays en développement. Le GTLP mettra en commun les ressources mises à disposition par les participants et aura essentiellement recours à deux structures d’investissement : i) une structure basée sur le partage des risques, par laquelle le financement sera acheminé en direction des banques locales de financement du commerce par le biais de banques internationales et (ii) des lignes de crédit directes dédiées à des banques locales ayant un rayonnement régional.

En assurant la liquidité et le partage des risques avec des institutions financières africaines, le GTLP facilitera les exportations et les importations de l’Afrique à un moment où les financements sont asséchés par la crise financière mondiale. Les 15 milliards de dollars que le programme prévoit de consacrer au financement du commerce en Afrique ne pourront donc que soutenir les économies africaines et réduire les pertes d’emplois.

Le GTLP devrait également avoir un effet de démonstration fort pour amener les banques africaines et internationales à s’engager dans le secteur du financement du commerce.

Le programme cadre avec le dispositif de réponse du Groupe de la Banque à l’impact économique de la crise financière, qui comprend la Facilité de liquidité d’urgence, l’Initiative de financement du commerce et le Cadre de transfert accéléré des ressources aux pays éligibles aux concours du Fonds africain de développement (FAD).