Rwanda : 25 millions de dollars É.U. pour le Programme d’approvisionnement en eau et d’assainissement en milieu rural

02/07/2009
Share |

Tunis, 1er  juillet 2009 – Le Rwanda doit recevoir 24,76 millions de dollars É.U. (16 millions d’UC*) sous forme de don pour financer la deuxième phase du deuxième Sous-Programme national 2009-2012 d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement en milieu rural (PNEAR).

Ce financement, qui comprend un don du Fonds africain de développement (FAD) de 10 millions d’UC et un don de 6 millions d’UC octroyé par le Fonds fiduciaire de l’Initiative pour l’alimentation en eau et l’assainissement en milieu rural (IAEAR), a été approuvé par le Conseil d’administration du FAD mercredi, à Tunis.

Le PNEAR vise à améliorer la desserte en services d’eau potable dans 216 localités rurales des provinces du Nord, de l’Ouest et du Sud ; améliorer la desserte en services d’assainissement familial dans 216 localités rurales et améliorer la desserte en services d’assainissement collectif dans 15 districts. L’objectif global est d’offrir de façon durable aux communautés rurales, des services d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement, pour améliorer leur situation sanitaire et leurs conditions de vie.

Ce programme prévoit la construction de 16 000 nouvelles latrines individuelles pour les familles les plus vulnérables ; 130 nouvelles latrines multi-compartiments et 100 réservoirs de collecte des eaux pluviales dans les infrastructures publiques villageoises (écoles, centres de santé et autres lieux publics) ; et la formation de 500 maçons aux techniques de construction des latrines.
Les autres volets incluent la formation de 250 femmes agents de vulgarisation et de 100 enseignants à l’hygiène dans les villages ; la mise en place d’un vaste réseau d’approvisionnement en eau potable (AEP) sur un rayon de 150 km ; la construction de 10 réseaux d’AEP moyen sur 275 km ; l’aménagement de 1000 sources d’AEP équipées de bacs à laver ; la formation de 200 fontainiers à la maintenance des ouvrages ; la formation de 10 opérateurs privés à l’exploitation et à la maintenance de réseaux d’approvisionnement en eau complexes ; et l’organisation de campagnes d’animation et de sensibilisation dans 216 localités situées dans les trois provinces concernées par le programme.

Ce projet s’inscrit dans la stratégie et la politique sectorielles du gouvernement. Faisant partie intégrante du programme national, il cadre également avec la Vision nationale pour 2020, qui a pour objectif d’assurer à toute la population rurale un plein accès à l’eau potable d’ici à 2020 ainsi qu’une utilisation optimale des ressources en eau et un accès approprié aux services d’eau et d’assainissement pour tous. Ce projet est conforme à la Stratégie nationale 2008-2012 de développement économique et de réduction de la pauvreté (SDERP), qui donne la priorité à un accès convenable à l’eau potable et à des services
d’assainissement adéquats aux populations ainsi qu’à l’utilisation de l’eau pour promouvoir des activités génératrices de revenu en vue de réduire la pauvreté.
Ce Programme est aussi en harmonie avec la Vision et le Plan stratégique de la Banque pour soutenir le gouvernement dans sa lutte contre la pauvreté en développant l’infrastructure et en donnant un accès approprié aux services d’approvisionnement en eau et d’assainissement. Il cadre pleinement avec l’Initiative de la Banque pour l’alimentation en eau et l’assainissement en milieu rural (IAEAR).

Les bénéficiaires directs du sous-programme sont les habitants des 15 districts où résident 5,05 des 9,7 millions d’habitants du pays.

On estime le coût de ce sous-programme à 20,265 millions d’UC. Le financement du FAD couvrira 79 % des coûts, quant au gouvernement et à la communauté bénéficiaire, leurs contributions respectives s’élèveront à 3,254 millions d’UC et 1,011 million d’UC, soit 16 % et 5 % du coût total.

* 1 UC – Unité de compte  = 1,54805 US$ = 877,915 RWF le 1/07/2009


Sections Connexes

Contact