SADC-Le Groupe de la Bad soutient la Campagne Contre les Maladies Animales Transfrontalières

06/07/2006
Share |

Tunis, le 7 juillet 2006 – La campagne contre la propagation des maladies animales transfrontalières au sein des pays de la communauté de développement de l’Afrique australe (SADC)  recevra l’appui du Groupe de la Banque africain de développement (Bad) suite à l’approbation du Conseil d’administration du Fonds africain de développent (Fad), le guichet concessionnel du group de la Bad, d’un don de 13,71 millions unités de compte, équivalant  à 20,28 millions de dollars américains en faveur du projet mercredi à Tunis.

L’objectif du projet de Renforcement des Institutions en vue de la Gestion du Risque des Maladies Animales Transfrontières (TAD) est d’améliorer l’élevage en tant que produit commercialisable et consommable, en assurant la santé des animaux, plus précisément, à travers le renforcement de la capacité de détection, d’identification, de suivi et de surveillance des TAD dans la région. Il vise à renforcer la sécurité alimentaire et à promouvoir la création de richesse, ainsi qu’à améliorer les conditions de vie en milieu rural, en éradiquant progressivement les TAD d’une importance stratégique régionale, notamment la fièvre aphteuse et la péripneumonie contagieuse bovine ; et en renforcement la capacité régionale en matière d’intervention d’urgence contre la propagation des TAD.

Le projet comporte trois composantes:

  • La mise en réseau et partage d’information 
  • Le renforcement des capacités et des institutions,
  • La coordination et gestion du projet.

La zone du projet comprend le Secrétariat de la SADC, pour ce qui est des activités régionales, et l’Angola, le Malawi, le Mozambique, la Tanzanie et la Zambie, pour les activités propres aux pays. Les critères de base du choix de ces pays sont l’endémicité de la péripneumonie contagieuse bovine et de la fièvre aphteuse et la mauvaise qualité des services vétérinaires. Le projet ciblera les zones à haut risque de chaque pays participant, qui présentent une forte incidence de péripneumonie contagieuse bovine ou de fièvre aphteuse, ou un risque élevé d’incursions de ces maladies comme ceux des parcs à gibier voisins ou des pays ayant des niveaux élevés d’endémicité.

Les agriculteurs au sein de la région de la SADC, en particulier ceux des pays participants ainsi que les institutions intervenant dans le diagnostic, la formation, la recherche appliquée et la lutte contre les TAD.

Le coût global du projet est estimé à 15,23 millions d’UC (22,53 millions de dollars américains. Le don du Fad financera 90 % du coût. La SADC et les gouvernements participants financeront le reliquat de 10 %.


Contact

Felix Njoku Téléphone: +216 71 10 26 12