Afrique australe - La Bad appuie le développement de l’infrastructure régionale

21/07/2006
Share |

Facilité de 100 millions de dollars à la DBSA pour le développement de l’infrastructure

Tunis, le 21 juillet 2006 – Le conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé aujourd’hui une facilité régionale non souveraine pour le développement de l’infrastructure d’un montant de 100 millions de dollars EU à la Banque de développement de l’Afrique australe (DBSA). Cette facilité servira à financer le développement, l’extension et la réhabilitation de l’infrastructure dans la sous-région de la SADC.

La DBSA utilisera jusqu’à 80 % des ressources de cette facilité pour financer les projets d’infrastructure dans la sous-région. Les principaux secteurs concernés comprennent l’énergie, le transport, les TIC ainsi que l’eau et l’assainissement. Les 20 % restants des ressources de cette facilité serviront à financer les projets d’infrastructure et les projets connexes dans les domaines suivants: l’industrie manufacturière, l’exploitation minière, le tourisme et les services financiers.

En combinant cette facilité avec une assistance technique pour laquelle les ressources sont en cours de mobilisation, la Bad entend, en tant que partenaire au développement stratégique, optimiser l’efficacité de ses interventions en matière de développement, en collaboration avec la DBSA, grâce à l’intermédiation et accélérer les efforts de réduction de la pauvreté. Elle cherche également à favoriser l’intégration économique régionale et à institutionnaliser de bonnes pratiques de gouvernance d’entreprise.

Les impacts économiques susceptibles de découler des sous-projets financés par la DBSA sont les suivants:

-  création d’environ 3 000 nouvelles opportunités d’emploi dans les autres pays de la SADC, ainsi que de nombreuses possibilités d’emploi dans le secteur informel des zones rurales et économiquement démunies, dans la sous-région de la SADC ;

-  en ce qui concerne l’allégement de la pauvreté, l’impact est évalué à 71 millions de ZAR pour les ménages à faible revenu au sein de la SADC ;

-  l’impact sur le PIB au sein de la sous-région de la SADC, hormis l’Afrique du Sud, est estimé à 620 millions de ZAR ;

-  s’agissant des recettes d’exportations en devises, l’impact est estimé à 800 millions de ZAR ;

-  l’impact sur le capital engagé dans la sous-région de la SADC est évalué à 1 495 millions de ZAR ;

-  hormis l’Afrique du Sud, les pays de la sous-région de la SADC tireront 300 millions de ZAR sous forme de recettes fiscales.

La DBSA est une institution de financement du développement appartenant entièrement à l’État sud-africain. Elle a vocation à financer les projets d’infrastructure et les projets de développement connexes, dont les infrastructures économiques, sociales et institutionnelles. Elle a également pour mandat d’apporter une assistance financière, technique et de toute autre nature aux entreprises et institutions du secteur privé, essentiellement en Afrique du Sud, dans la sous-région de la SADC et sur le reste du continent africain. Enfin, elle a aussi pour mission de favoriser une participation optimale du secteur privé à la mise en œuvre des projets d’infrastructure et des projets de développement connexes.

Depuis 1997, la Banque a approuvé au total 8 opérations en faveur du secteur privé en Afrique du Sud, pour un montant total de 460 millions de dollars EU, et un projet régional couvrant l’Afrique du Sud et le Mozambique. En 2004, elle a approuvé un financement de 45 millions de ZAR en vue de développer les PME par le truchement du franchisage. Elle a également approuvé une ligne de crédit à risques partagés d’un montant de 1 milliard de ZAR au profit de Nedcor Group. En 2003, la Banque a approuvé une autre ligne de crédit d’un montant de 50 millions de dollars EU pour l’IDC (International Development Corporation), ainsi qu’un prêt régional de 550 millions de ZAR en faveur de Sasol Limited. Le prêt accordé à Sasol vise à financer un projet de gazoduc entre le Mozambique et l’Afrique du Sud.

CONTACTS: E-mail: o.nicol@afdb.org


Contact

Onike-Houra Nicol Téléphone: +216 71 10 32 27