Appui du Fonds SEFA à une centrale solaire au Tchad

27/03/2015
Share |

Le Fonds des énergies durables pour l’Afrique (dit « SEFA » pour l’acronyme anglais) vient d’approuver un don de 780 000 dollars EU pour la préparation de la première phase de construction d’une centrale solaire de Starsol*. D’une capacité de 40 MW, la centrale de Starsol sera construite près de N’Djamena au Tchad et sera le premier projet d’un producteur indépendant d’électricité à être relié au réseau national. Le don SEFA servira spécifiquement à financer les coûts relatifs à l’assistance technique pour la finalisation des plans de la centrale et des études du réseau, et pour les services conseils pour la structuration juridique et financière qui rendra le producteur indépendant d’électricité bancable.

Le succès de ce projet aura un impact important dans le secteur de l’énergie du pays et offrira une source d’électricité fiable afin de résoudre les pénuries d’électricité qui freinent la croissance économique. L’exécution de la première phase de ce projet aidera à accroître la capacité installée de 45 %, produisant ainsi environ 64 GWh d’électricité par an et à alimenter 16 871 ménages ainsi que les entreprises dans la zone de N’Djamena. Il contribuera à la diversification des sources d’électricité du pays en y ajoutant de l’énergie propre, tout en encourageant le transfert de technologies en créant ainsi des emplois spécialisés et semi-spécialisés. Le projet aidera le Tchad à satisfaire la demande d’électricité nationale, grâce à cette source d’énergie renouvelable, propre et abondante.

Le projet procède de l’attention que porte le gouvernement tchadien au développement des énergies renouvelables, qui constitue l’une des priorités de la politique nationale du secteur de l’énergie dans un pays où moins de 2 % de la population ont accès à l’électricité et qui affiche des coûts de production très élevés (345 FCFA/kWh, soit 0,65 $/kWh) ; du fait que la grande partie de cette production provient des groupes électrogènes privés. Le projet est également en adéquation avec le Plan d’action sur le changement climatique 2011-2015, la politique du secteur de l’énergie de la Banque africaine de développement ainsi que la Stratégie pour la période 2013-2022  qui vise le double objectif de croissance inclusive et verte sur le continent.

* Le projet Starsol Tchad est l’œuvre d’un consortium réunissant NewSolar Invest, un promoteur de projets d’énergie solaire ; CIEC Monaco, une entreprise d’ingénierie; et Arborescence capital, une société de financement des projets d’infrastructures et d’énergies renouvelables. 

Le Fonds des énergies durables pour l’Afrique (SEFA) : Le SEFA est une initiative multidonateurs destinée à soutenir les investissements du secteur privé dans les projets, petits et moyens, d’énergies propres. Elle comprend trois composantes : i) des dons pour faciliter la préparation de projets de production des énergies renouvelables et les projets d’efficacité énergétique de taille moyenne ; ii) des prises de participation, pour combler le déficit de financement dont souffrent les petits et moyens projets de production d’énergies renouvelables ; et iii) un appui au secteur public en vue de rendre l’environnement plus propice aux investissements du secteur privé dans les énergies durables. Le SEFA bénéficie des contributions du Danemark, des États-Unis et du Royaume-Uni et il est rattaché au Département de l’énergie, l’environnement et du changement climatique de la BAD.