Séminaire sur la gestion des ressources en eau nationales et transfrontières en Afrique

Share |

De: 26/03/2012
A: 30/03/2012
Lieu: Accra, Ghana

L'institut africain de développement ‎‏(EADI) du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) organise du 26 au 30 mars 2012, dans la capitale ghanéenne, avec la collaboration de l'Institut de hautes études sur les ressources naturelles en Afrique de l'Université des Nations Unies, un séminaire sur le thème : "Gestion des ressources en eau nationales et transfrontières en Afrique" -Institut situé à Accra au Ghana.

D'autres départements participent également à l'organisation de ce séminaire, notamment le Département de l'eau et de l'assainissement (OWAS) et la Facilité africaine de l'eau (FAE) de la BAD. Le séminaire, qui regroupera 35 participants africains anglophones, fait suite à une rencontre similaire organisée pour les francophones à Yaoundé au Cameroun en décembre 2010.

Ce séminaire se justifie par le décalage entre les progrès enregistrés en Afrique sur la gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) et les résultats de l'enquête menée par ONU-Eau en 2008 qui révèlent une inefficacité de la mise en œuvre des plans de GIRE en raison du caractère inapproprié des instruments utilisés. D'autres études menées par la FAE ont mis en exergue la nécessité de renforcer les capacités des pays à mettre l'accent sur la connaissance et la mise en œuvre des instruments GIRE.

Les participants à cette formation viendront d'horizons divers et des pays africains qui ont déjà élaboré et mis en œuvre des instruments de GIRE, des pays africains qui n'ont pas encore engagé le processus GIRE pour diverses raisons (conflits, faiblesse de la volonté politique, manque de fonds, etc.) ; ainsi que des organisations économiques régionales, des organisations des bassins fluviaux, des organisations internationales, et des institutions scientifiques et techniques.

Le séminaire vise également les objectifs spécifiquessuivants :

  • Présenter les principaux instruments qui servent à la mise en œuvre du GIRE dans les pays et les bassins/aquifères (évaluation des ressources en eau, amélioration du niveau des connaissances, mise en place d'un système d'information sur l'eau, répartition des ressources en eau et résolution des conflits, instruments financiers, juridiques et économiques, gestion de la demande en eau, réglementation et contrôle) ;
  • Présenter la méthodologie de prise en compte des effets du changement climatique sur les ressources en eau ;   
  • Partager les expériences sur la mise au point des instruments du GIRE pour les pays et les bassins fluviaux/aquifères en Afrique ;
  • Conduire une évaluation des progrès réalisés en matière d'utilisation des instruments du GIRE aux niveaux national, régional  et des bassins/aquifères transfrontières africains.

 

Les résultats attendus de ce séminaire sont : l'amélioration de la gestion et de la mise en œuvre des ressources en eau dans les pays et les bassins/aquifères en Afrique, notamment le renforcement des capacités des décideurs, des hauts cadres de l'administration chargés de la gestion des ressources en eau et des acteurs clés du développement œuvrant dans le secteur de l'eau.