Sénégal : La BAD, la FAO et le ministère de l’économie et des finances signent une Lettre de don d’un million de dollars pour l’aide d’urgence au monde rural

25/09/2012
Share |


La BAD, la FAO et le Sénégal ont signé le vendredi 21 septembre 2012 à Dakar, un accord de don d’un million de dollars pour l’aide d’urgence au monde rural. Le ministre  sénégalais de l’économie et des finances, gouverneur de la BAD pour le Sénégal, Amadou Kane,  le représentant résident de la FAO, Amadou Ouattara et  la représentante résidente régionale de la BAD au Sénégal, Leila Mokaddem,  sont les cosignataires du document d’accord tripartite de don aux populations sinistrées frappées successivement par la sécheresse et les inondations.

Le don est destiné à venir en aide aux populations victimes de l’insécurité alimentaire, en raison de la sécheresse qui a affecté les productions agricoles de la campagne 2011-2012.

La contribution du Groupe de la Banque à l’aide humanitaire apportée au gouvernement est d’un million USD sous forme de don prélevé sur le Fonds spécial de secours de la BAD.

L’assistance proposée de la Banque permettra d’apporter un soutien urgent au relèvement des ménages vulnérables affectés par la mise à disposition immédiate de 260 tonnes d’aliments concentrés pour le  bétail ainsi que 9.130 flacons déparasitant aux éleveurs des zones pastorales ; et la mise à disposition de 607 kilos de semences, 16 tonnes d’engrais et du matériel maraîcher pour la contre saison agricole. Globalement, les actions envisagées à travers l’aide d’urgence octroyée par la Banque concerneront 84.000 personnes vulnérables.

Au cours de la cérémonie de signature, le ministre des finances a remercié la BAD pour l’assistance constante qu’elle ne cesse d’apporter au gouvernement du Sénégal dans la recherche de solutions efficaces aux problèmes de développement économique et social.

Le don qui vient d’être signé traduit encore une fois la volonté de la BAD à accompagner le gouvernement du Sénégal dans la mise en œuvre adéquate du programme d’urgence d’assistance au monde rural en vivres de soudures et aliments de bétail et de prise en charge de la malnutrition suite à la mauvaise campagne agricole 2011/ 2012.

La BAD, partenaire privilégié du Sénégal va couvrir des secteurs comme « l’emploi des femmes et des jeunes », mais également « l’assainissement » conformément aux orientations du président Macky Sall, en parfaite convergence de vue avec le président du Groupe de la BAD, Donald Kaberuka, lors de sa récente visite au Sénégal.

Le ministre des finances a aussi remercié la FAO pour les  dispositions diligentes prises pour mobiliser, auprès des partenaires techniques et financiers, en faveur du gouvernement du Sénégal, une enveloppe financière d’environ trois milliards  de francs CFA pour l’appui aux producteurs en intrants agricoles en complément à l’effort financier interne de l’Etat d’un montant de trente-quatre milliards deux cent millions de francs CFA, pour faciliter l’accès des producteurs aux semences et engrais.

Il s’est ensuite réjoui de l’excellence de la coopération entre de Gouvernement du Sénégal et la BAD et a saisi cette occasion pour exprimer l’engagement résolu à hisser cette coopération au rang d’un partenariat exemplaire.

La FAO, par le biais de son représentant résident Amadou Ouattara s’est réjouie de la réponse favorable que la BAD a apportée au gouvernement du Sénégal et la  marque de confiance faite à la FAO pour l’exécution de ce don.

« Globalement, les actions envisagées à travers l’aide d’urgence octroyée par la BAD concerneront 84 000 personnes vulnérables souffrant d’insécurité alimentaire et nutritionnelle. Elles auront ainsi l’opportunité de se remettre des difficultés vécues, d’entamer un processus de reconstitution de leurs moyens d’existence et de recouvrer leur dignité», a  ajouté le représentant de la FAO. Il a par ailleurs remercié le gouvernement du Sénégal partenaire de la FAO et ses services techniques qui accompagnent la FAO dans l’exécution de sa mission et a réitéré l’engagement de son institution à accompagner le Sénégal dans l’exécution de ce programme d’urgence en faveur du monde rural.

Pour sa part, Mme Leila Mokaddem a réitéré l’engagement sans faille de la BAD à accompagner le Sénégal vers davantage de résilience des populations et de croissance plus inclusive. Elle a ajouté que l’assistance apportée par la BAD contribuera à soulager les souffrances des populations victimes de ces sévères inondations.

Mme Mokaddem a aussi loué la qualité des relations entre le Groupe de la Banque et le gouvernement du Sénégal et reste convaincue que la récente visite du président de la BAD au Sénégal donnera une plus grande impulsion à la coopération BAD-Sénégal ; déjà fructueuse.