Shanghai accueille les assemblées annuelles de la BAD

14/05/2007
Share |

Shanghai, 12 Mai 2007 – Le centre de conférence international de Shanghai est en pleine effervescence tandis que la capitale économique se prépare à accueillir, du 16 au 17 mai, les assemblées annuelles du groupe de la Banque africaine de développement.

Les assemblées annuelles du conseil des gouverneurs du groupe de la banque (ministres des finances, de l’économie, de la planification ou dans certains cas, gouverneurs de Banque centrale) représentant les 77 pays membres de l’institution financière multilatérale, représentent une occasion d’examiner ses activités et d’élaborer les programmes des prochaines années dans un contexte marqué par le lancement de profondes réformes institutionnelles. 

« La Banque s’efforce d’améliorer son efficacité et la qualité de ses opérations en s’appuyant sur quatre principes de base: la notion d’appropriation en faveur des pays et la propriété ; une plus grande sélectivité ; un partenariat stratégique avec les partenaires du développement et le renforcement de la connaissance afin d’offrir à ses membres des perspectives sur la meilleure façon de relever les défis auquel ils sont confrontés », déclare le président Donald Kaberuka dans l’avant-propos du Rapport 2006 sur le développement en Afrique dont le lancement est programmé en amont des assemblées, dimanche 13 mai.

Il est unanimement reconnu qu’il est plus facile aujourd’hui pour la Banque de répondre aux besoins du développement de l’Afrique et ce en grande partie grâce aux réformes qui, parmi d’autres stimulus, ont aidé l’institution à maintenir la solidité de son portefeuille financier, à améliorer la gestion de ses ressources humaines et à organiser ses fonctions statistiques et de recherche.

Trois chefs d’Etat, le président Pedro Pires du Cap-Vert, Marc Ravalomanana de Madagascar et Paul Kagame du Rwanda – et quelque 2 000 représentants gouvernementaux de haut niveau, des dirigeants du secteur privé, des représentants des ONG, de la société civile ainsi que des membres de la communauté académique et les médias des pays membres du groupe de la Banque participeront à cet événement.

La discussion de la table ronde ministérielle se concentrera sur le développement des partenariats entre l’Afrique et l’Asie tandis que des séminaires de haut niveau s’attarderont sur les échanges et les flux de capitaux entre les deux continents. D’autres thèmes sont l’entreprenariat, le développement du secteur privé en Afrique, les leçons à tirer des expériences asiatiques sur l’apport du capital humain et de la technologie au développement ainsi que la coopération régionale et les défis transfrontaliers.

L’événement sera précédé de séminaires thématiques sur les questions ayant trait à la coopération économique sino-africaine, suivis du lancement de trois rapports: les Perspectives économiques en Afrique (édition 2006), le Rapport sur la compétitivité en Afrique, 2007 et les résultats de recherches sur « les niveaux de prix et la consommation dans les pays africains ». Une attention particulière sera portée à la présentation des opérations 2006 et du bilan financier du groupe de la banque.

D’autres discussions aborderont le thème des partenariats et des pratiques en Asie dans le domaine de la gouvernance d’entreprise avec un focus sur les entreprises africaines et chinoises, sur l’investissement, les financements de programmes/projets et la gestion des risques. Des conférences auront également lieu sur les thèmes suivants: « le ré-endettement de l’Afrique dans le contexte de l’initiative de l’annulation de dette en faveur des pays pauvres très endettés et de l’initiative d’allègement de la dette multilatérale: propositions pour une meilleure gouvernance de la dette », « les Etats fragiles et le rôle des industries extractives en Afrique », « le changement climatique: la vision de la Banque africaine de développement » ainsi que « les considérations environnementales pour le développement durable ».

Un petit déjeuner sur le thème des finances et des marchés de capitaux, intitulé « le Marché obligataire africain: rentabiliser les gains des dernières années ».

En marge, les hôtes, la Chine et le groupe de la Banque africaine organiseront une exposition photos et deux stands sur les expériences et les succès de la coopération sino-africaine. Par ailleurs, le gouvernement japonais via la Banque du Japon pour la coopération internationale accueilleront un séminaire sur les expériences asiatiques dans la promotion des considérations environnementales pour un développement durable. C’est la deuxième fois que les assemblées annuelles sont accueillies par l’un des 24 pays membres non régional après Valence en Espagne en 2001.

La BAD, qui bénéficie d’une notation triple A depuis plusieurs années, possède un capital souscrit de 21,64 milliards d’unités de compte (UC) . Depuis sa création en 1964 avec pour objectif de mobiliser les ressources pour le financement du développement économique, pour les projets sociaux et les programmes de ses 53 pays membres régionaux, l’institution a approuvé 3 102 prêts et dons pour un montant de 39 milliards d’UC. Le siège du groupe de la Bad est Abidjan (Côte d’Ivoire) ; toutefois, en raison de l’instabilité politique du pays, l’institution opère actuellement depuis son agence temporaire de relocalisation située à Tunis.

CONTACT: Felix Njoku – Tel: +216 71 10 26 12 – E-mail: f.njoku@afdb.org


Sections Connexes

Contact

Felix Njoku Téléphone: +216 71 10 26 12