La Sierra Leone et la BAD unissent leurs forces pour promouvoir un agenda national vert pour la prospérité

26/09/2012
Share |

Des membres du personnel du Département de l'Energie, Environnement et Changement Climatique (ONEC3) de la Banque africaine de développement (BAD) ont effectué une mission courant septembre 2012 en Sierra Leone pour soutenir le gouvernement dans ses efforts visant à intégrer la croissance verte dans son « Agenda pour la prospérité ». Il s’agit du troisième document de Stratégie de Réduction de la Pauvreté du pays (DSRP3) actuellement en élaboration. Grâce à l'implication de l’équipe de la croissance verte de la BAD, le pays va s'imposer comme le premier état fragile en Afrique à considérer la croissance verte comme une opportunité de développement.

La mission technique de la BAD et les parties prenantes nationales ont ainsi travaillé ensemble pour se mettre d'accord sur les priorités clés du développement et les opportunités de la croissance verte dans le DSRP. Pour ce faire, des réunions stratégiques ont été organisées avec les partenaires au développement et les parties prenantes de différents ministères, notamment ceux des Finances et du Développement économique, de l'Agriculture, de la Sécurité alimentaire et des Forêts, des Ressources énergétiques et hydriques, du Commerce et de l'industrie, des Terres, de l'Aménagement du Territoire et de l'Environnement, et l'Agence de Protection Environnementale.

Un atelier a également été organisé par la BAD pour examiner le concept de croissance verte pour la Sierra Leone et envisager la manière d'intégrer le concept dans les huit piliers de l'Agenda pour la prospérité. Plus de 70 représentants gouvernementaux, la société civile et les agences de développement, notamment le PNUD, la Banque mondiale et le FMI, ont pris part à cette rencontre co-présidée par le ministre des Finances et du Développement économique, Samura Kamara,  le Ministre de l'Energie et de l'Eau, Robin Oluniyi-Coker, et le Représentant résident de la BAD en Sierra Leone Yero Baldeh.

ONEC3 et SLFO se sont engagés à produire un rapport sur la croissance verte fondée sur l’agenda provisoire pour la prospérité. Ils travailleront avec les équipes techniques nationales pour affiner les politiques et les actions afin de faciliter l’intégration de la croissance verte dans les piliers de l’Agenda pour la prospérité.