Sierra Leone : 40,65 millions de dollars pour le réaménagement de la route Lungi–Port Loko

17/06/2009
Share |

Tunis, 17 juin 2009 – Le Conseil d’administration du Fonds africain de développement (FAD) a approuvé mercredi à Tunis, un don de 40,65 millions de dollars (26,26 millions d’unités de compte) en faveur de la Sierra Leone, pour financer le réaménagement du tronçon routier stratégique reliant Lungi au Port de Loko.

Les 65 km de route du projet, qui fait partie de la stratégie de développement économique et de la réduction de la pauvreté du pays, vise à réduire les déficits d’infrastructure et à la promotion de la croissance du secteur privé.

Le projet permettra d'améliorer la route entre l'aéroport de Lungi et la capitale, Freetown. Il renforcera également le développement du commerce régional entre le district de Port Loko dans le reste du pays, et la Guinée voisine.

Il  couvre les travaux de construction liés au réaménagement par bitumage de la route Lungi–Port Loko  et au réaménagement de 6,5 km de voirie municipale de Lungi, au gravillonnage de 30 km de routes de desserte en terre et à l’aménagement d’infrastructures sociales destinées aux petits exploitants agricoles locaux ; les services-conseils au titre de la supervision des travaux, les services-conseils au titre de l’évaluation et du suivi de l’impact du projet, et les services-conseils au titre de l’audit du projet.

Le projet routier Lungi–Port Loko est entièrement conforme à l’orientation stratégique du Document de stratégie-pays 2005-2009 du Groupe de la Banque pour la Sierra Leone, qui vise à « appuyer une croissance favorable aux pauvres » en mettant l’accent sur la bonne gouvernance et les infrastructures. La réhabilitation des infrastructures de transport retenues élargira l’accès aux marchés et aux exploitations agricoles, accroîtra la sécurité alimentaire et, ce faisant, réduira la pauvreté. Le réaménagement de l’axe routier améliorera l’état du réseau routier entre la capitale et Lungi, ce qui facilitera la réalisation d’intégration ouest africaine.

Conçu pour renforcer la synergie déjà créée au niveau des plans d’investissement de la communauté des donateurs, le projet vient s’ajouter au corridor routier Freetown–Conakry financé par l’Union européenne.

Les bénéficiaires sont estimés à 480 000 personnes, soit 8,4 % de la population sierra-léonaise. Il s’agit des habitants de la zone du projet et des usagers de la route. Le projet rejoint le corridor routier Freetown – Conakry et contribuera, à ce titre, à l’intégration régionale entre la Sierra Leone et les pays voisins. En outre, ce projet est dirigé par le pays, car il est lié à deux des quatre thèmes du projet de Deuxième document de stratégie pour la réduction de la pauvreté (DSRP II) du gouvernement sierra-léonais, soit l’élimination des déficits d’infrastructure et la stimulation de la croissance du secteur privé.

Par ailleurs, la Stratégie à moyen terme du Groupe de la Banque (2008-2012) qui a mis fortement l’accent sur les infrastructures, notamment celles des transports, encourage et appuie l’intégration régionale et le développement des États fragiles.

Le don financera l’ensemble des coûts du projet, soit 5,63 millions d’UC de coûts en monnaie locale et 20,63 millions d’UC de coûts en devise. Ce financement du projet est basé sur un financement intégral du Mécanisme en faveur des États fragiles. Le gouvernement financera le coût (estimé à 0,6 million d’UC) de l’indemnisation/de la réinstallation des populations touchées par le projet.


1 = 1, 54805 UC = 1US $ au 17/06/2009


Sections Connexes

Contact