Signature d’un accord de coopération entre la Bad et la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale

06/07/2005
Share |

Signature d’un accord de coopération entre la Bad et la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale

Tunis, le 6 juillet 2005 – Le Groupe de la Banque africaine de développement (Bad) et la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) ont signé aujourd’hui à Tunis un protocole d’accord de coopération visant à renforcer l’intégration régionale des pays membres de la Cemac. Cet accord prévoit la mise en œuvre de programmes d’actions concertés, des consultations et des échanges d’information.

Le protocole d’accord a été signé par M. Omar Kabbaj, président du Groupe de la Bad, et par M. Jean Nkuété, secrétaire exécutif de la CEMAC, qui était accompagné de son directeur de cabinet, M. Mohamadou.

Le président Kabbaj a rappelé que la signature de cet accord reflétait « la volonté de la Banque de tout mettre en œuvre pour renforcer la coopération avec les organisations d’intégration en Afrique ». A cet égard, a-t-il souligné, la Banque a approuvé 243 opérations au profit des pays membres de la CEMAC, pour un financement de près de 3,1 milliards de dollars EU, dont des opérations multinationales visant le renforcement de l’intégration régionale en Afrique centrale, et tout particulièrement dans les domaines de l’enseignement supérieur, de la recherche agricole, de l’environnement, de santé et de la lutte contre le VIH/SIDA, de l’interconnexion des réseaux électriques et du renforcement des capacités.

« Pour mieux soutenir cette relance et renforcer davantage ses interventions dans la région, la Banque, a précisé M. Kabbaj, a entamé l’élaboration d’une stratégie d’assistance 2005-2009 à l’intégration régionale des pays de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) qui intègrera les préoccupations de la CEMAC. » Cette stratégie d’assistance prévoit l’appui de la Bad pour un certain nombre de projets concrets, comme par exemple le projet pour la supervision de la sécurité aérienne dans les pays de la CEMAC, qui a déjà été approuvé par la Banque.

De son côté, M. Nkuété a tenu, au nom des Chefs d’Etat de la CEMAC, à féliciter la Bad pour la sollicitude dont elle fait preuve depuis quelques années à l’endroit de l’organisation régionale. « Forts de cette confiance, nous pourrons servir de catalyseur pour garantir une plus grande efficacité des opérations de la Bad dans la région », a-t-il estimé.