Infrastructures : Développer les compétences pour des partenariats public-privé fructueux

06/11/2015
Share |

Aujourd’hui, vendredi 6 novembre 2015, s’achève un séminaire dédié aux Partenariats public-privé (PPP), qu’organisait la Facilité africaine de soutien juridique (ALSF), au siège du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), à Abidjan. Ce séminaire, qui a réuni cinq jours durant 35 participants venus de 10 pays africains francophones, visait à renforcer les capacités de cadres africains en matière de structuration de projets PPP. Les PPP devraient permettre de pallier le déficit de financement des infrastructures en Afrique.

Le séminaire était co-organisé par Expertise France, agence d’expertise technique internationale, et le CEFEB, centre de formation de l’Agence française de développement, avec le soutien financier du Fonds de Conseil en infrastructure publique-privée (PPIAF) et en coopération avec la Commission de l’Union économique des Etats ouest-africains (UEMOA) et la Banque africaine de développement (BAD).

En ouverture du séminaire, chacun des représentants de ces institutions ont tenu à souligner l'importance du renforcement des capacités en Afrique dans le cadre des PPP.

Dans son allocution d'ouverture, Stephen Karangizi, Directeur de l'ALSF et qui intervenait au nom du président du Conseil de gouvernance de l'ALSF, Charles Boamah, a ainsi mis l'accent sur la nécessité de renforcer les capacités des haut cadres africains amenés à travailler sur des projets de PPP, tant ceux-ci s’avèrent de plus en plus complexes, tous secteurs confondus Et de dire aussi combien il importe d’instaurer un environnement légal et institutionnel propice à la mise en œuvre desdits PPP.

Isaas Dé, conseiller du président du Comité national de pilotage des PPP (CNP-PPP) de Côte d’Ivoire, a renchéri dans le même sens, soulignant que seul un environnement politique et économique stable est à même d’attirer des investisseurs étrangers.

Entre autres participants à ce séminaire, figuraient des cadres dépêchés par la Commission de l'UEMOA, outre des ressortissants du Burkina Faso, du Bénin, du Cameroun, de Côte d'Ivoire, du Mali, de Mauritanie, du Niger et du Tchad.

Le séminaire était axé sur les bonnes pratiques en matière de préparation, de structuration et de développement des PPP, les aspects juridico–contractuels et financiers de ces montages étant mis en exergue. 

Lancée en 2012, cette formation dédiée aux PPP a déjà connu quatre éditions, organisées successivement à Abidjan (novembre 2012), à Johannesburg (juin 2013), à  Dakar (novembre 2013), puis à Nairobi (juin 2015). Cette nouvelle session tenue à Abidjan sera suivie d’un séminaire régional organisé cette fois à Lomé, au Togo, du 23 au 27 novembre 2015.

Cette phase de séminaires régionaux itinérants sera bientôt suivie d’un cycle d’approfondissement sur les thématiques de l’énergie, des transports et des services urbains. Celui-ci se déroulera à Marseille au siège du CEFEB.