Réinsertion socio-économique des groupes défavorisés au Congo

15/03/2006
Share |

Tunis, le 15 mars 2006 – Le Fonds africain de développement a apporté son appui aux efforts de réintégration sociale et économique des populations victimes des guerres connues par le Congo dans les années 90. Le conseil d’administration de l’institution a approuvé mercredi 15 mars 2006 un don de 14,8 millions d’unités de compte (21 millions de $ ou 11,7 milliards CFA) pour financer un projet de réinsertion socio-économique des groupes défavorisés au Congo.

Le don permettra d’améliorer l’accès des populations aux services de santé de base en particulier dans les zones où la guerre de 1999 a causé plus de dommages. Il vise aussi à améliorer les conditions d’hygiène dans quelques quartiers pauvres de Brazzaville. Le financement permettra également d’assurer le renforcement et la diversification des formations professionnelles grâce à la formule d’école-entreprise. Enfin, pour soutenir l’insertion économique, le projet financera la réalisation de travaux à forte intensité de main d’œuvre et appuiera la promotion de l’auto-emploi.

La mise en œuvre des activités du projet permettra d’accroître pour environ 50 000 personnes l’accès aux services sociaux de base

 

Le projet en bref

-   Source de financement: Fad et gouvernement -   Date probable de démarrage et durée: octobre 2006, 5 ans -   Acquisition de biens et services: o Travaux: Appel d’offres national pour les travaux de construction et réhabilitation des infrastructures socio-économiques o Biens: Appel d’offres international pour les équipements spécialisés des centres de formation professionnelle et de santé ; appel d’offres national pour le mobilier et les équipements non spécialisés des centres de formation professionnelle et des centres de santé et pour le matériel de bureautique o  Services: liste restreinte de consultants  

de qualité dans treize structures sanitaires, de curer et recouvrir des caniveaux et d’assurer la collecte des ordures ménagères dans les quartiers défavorisés de Brazzaville.

Il facilitera la mise en place au Congo de trois centres Songhaï de production agricole et la réhabilitation, l’équipement et la remise à niveau des enseignants dans trois centres de formation professionnelle, ce qui permettra d’assurer la formation de qualité à au moins 900 personnes par an dont au moins 30% de filles.

Il favorisera en outre la création d’emplois pour environ 3 500 chefs de ménages dans le secteur de la construction. Le projet renforcera les capacités des petites et moyennes entreprises existantes, en favorisant la création de nouvelles en appuyant la formation, l’encadrement, et en facilitant l’accès au crédit.

Le Congo a connu pendant la décennie 1990-2000, des conflits politiques majeurs qui ont débouché sur trois guerres civiles et engendré des dizaines de milliers de morts tout en occasionnant des destructions massives des moyens de production, surtout à Brazzaville et dans la province du Pool. Malgré la reprise de la croissance économique depuis 2001, le niveau de pauvreté s’est maintenu et même dégradé, du moins pour les couches sociales les plus défavorisées.

Les opérations du Groupe de la Banque africaine de développement au Congo ont démarré en 1972. A ce jour, ses engagements y sont de 203,3 milliards de francs CFA pour 26 opérations.

* 1 UC = 1,43503 USD = 792,685 CFA au 01/03/2006

CONTACT: Chawki Chahed – Tél.: +216 71 10 27 02 – E-mail: c.chahed@afdb.org

Division des communications internes et externes – Tél.: +216 71 10 29 16 – Fax: +216 71 10 37 52 – E-mail: comuadb@afdb.org