Le Sud-Soudan candidat à la BAD

20/05/2011
Share |

Tunis, le 20 mai 2011 - Le gouvernement du Sud-Soudan a officiellement demandé son adhésion à la Banque africaine de développement (BAD). Le ministre des finances et de la planification économique du pays, David Deng Athorbei, a invité l'institution à accélérer les procédures d'adhésion, en s'appuyant sur le rôle positif que la Banque africaine de développement joue actuellement au Sud-Soudan.

Le gouvernement attend le soutien de la BAD dans le domaine des infrastructures, qui sont essentielles pour relier la nouvelle nation à ses voisins immédiats en Afrique, notamment l'Ouganda, le Kenya et l'Ethiopie. Le gouvernement du Sud-Soudan a saisi l'occasion de la visite du vice-président de la BAD pour les Opérations, Aloysius Uche Ordu, au début de mars 2011, pour solliciter officiellement l'aide de la Banque dans ce secteur.

« J'apprécie le soutien que nous recevons de la Banque africaine de développement dans les domaines du renforcement des capacités, de la bonne gouvernance, de la réduction de la pauvreté et de l’appui à notre plan de développement », a déclaré M. Athorbei.

Suite à un référendum organisé en janvier 2011, à l’issue duquel la population a voté massivement en faveur de l'indépendance vis-à-vis du Nord, le Sud-Soudan devrait proclamer son indépendance le 9 juillet 2011.

Le vice-président Uche Ordu, a déclaré: «Nous sommes déterminés à travailler avec le gouvernement et le peuple du Sud-Soudan au moment où ils s’attellent à la recherche de la croissance durable et du développement pour tous. La demande officielle d'adhésion sera traitée avec diligence. »

Une délégation de la BAD conduite par son représentant-résident au Bureau du Soudan, Abdul Kamara, est actuellement à Juba pour participer à une réunion de deux jours qui se penchera sur le plan national de développement 2011-2013 du Sud-Soudan. Ce plan servira de Document intérimaire de stratégie de réduction de la pauvreté, qui offrira au nouveau pays une approche stratégique pour ses efforts de réduction de la pauvreté, en collaboration avec la BAD et les autres partenaires au développement.

L'équipe de la BAD aura une séance de travail avec le ministre Athorbei la semaine prochaine, pour lui présenter un plan de développement national et identifier les domaines où la Banque a des avantages comparatifs et peut apporter son appui.

La Banque est très engagée dans le Nord, où elle vient de terminer un atelier d’apprentissage de deux jours entre pairs sur l'apurement des arriérés, l’allégement de la dette et la coordination de l’aide. Cet atelier a rassemblé des décideurs et des experts de huit pays africains pour partager avec leurs homologues soudanais leurs expériences et les leçons retenues.

Si la demande d'adhésion est approuvée, le Sud-Soudan rejoindra la Turquie et le Grand-Duché de Luxembourg comme membres du Groupe de la Banque, qui comprend actuellement 77 pays membres, dont 53 régionaux et 24 non régionaux.


Sections Connexes

Contact