Le plus grand projet énergétique d’Afrique (Inga) en débat à Johannesburg

06/10/2006
Share |

Johannesburg, le 6 octobre 2006 – Le projet « Inga », considéré comme le plus grand projet énergétique en Afrique, a fait l’objet d’une table ronde qui s’est ouverte jeudi 05 octobre à Johannesburg. Quelques 120 représentants de gouvernements et d’institutions régionales, des secteurs public et privé, des compagnies d’électricité, des ONG, de la société civile et de la presse y ont pris part.

Le « caractère intégrateur » du projet Inga en République Démocratique du Congo, grâce à son énorme potentiel hydroélectrique a été souligné par les intervenants. S’exprimant à cette occasion, M. Mandla Gantsho, vice président infrastructures, secteur privé et intégration régionale de la Banque africaine de développement (BAD)  a assuré les participants que la Banque «s’efforcera de mobiliser des capitaux public et privé et utilisera ses propres ressources pour financer l’étude de faisabilité d’Inga ». Il a aussi souligné, à l’instar des autres intervenants, l’impact potentiel d’Inga sur l’intégration régionale en Afrique.

Outre M. Bene M’Poko ambassadeur de la RDC en Afrique du Sud, qui a ouvert les travaux, les autres intervenants étaient M. Bernard Zoba, Commissaire  aux infrastructures et à l’énergie de l’Union africaine, M. Firmino Mucavele, Directeur exécutif du Secrétariat du Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique (NEPAD) et M. Admassu Tadesse  de la Banque de développement d’Afrique australe  (DBSA). Ils ont souligné la nécessité de trouver les meilleurs moyens de faire les choix nécessaires à la mise à jour et à la finalisation de l’étude de faisabilité de développement du site Inga intégrant « Inga3 » et « Grand Inga ».

Grand Inga, avec une capacité de production d’électricité de 39 000 mégawatts, offrira l’opportunité d’un projet d’exportation d’électricité à l’échelle panafricaine. La République démocratique du Congo (RDC) dispose actuellement d’une capacité de production électrique de 1 775 Megawatts (MW) dans son installation hydroélectrique d’Inga qui comprend une centrale de 351 MW (Inga 1), datant de 1972, et une autre de 1 424-MW (Inga 2) qui est opérationnelle depuis 1982. Inga, située à 250 Kms au sud de la capitale, Kinshasa, est gérée par la Société nationale d'électricité (SNEL) et alimente Kinshasa et d’autres parties de l’ouest du pays.

Le projet Westcor – appelé Inga 3 – s’il est réalisé, permettrait d’alimenter la sous-région particulièrement les pays de la  Communauté économique pour le développement de l’Afrique Australe (SADC).

 

Contact:

  • Magatte Wade – Tél.: +27 11 72 04 57 526 – E-mail: m.wade@afdb.org
  • Nepad: Louis Napo Gnagbé – Tél.: +27 83 44 04 518
  • Division des communications internes et externes – Tél.: +216 71 10 29 16 – Fax: +216 71 10 37 52 – E-mail: comuadb@afdb.org

Documents

Contact

Magatte Wade Téléphone: +216 71 10 22 44