Les parties prenantes se réunissent à Abidjan pour faire progresser l’Energie durable pour tous en Afrique.

12/02/2016
Share |

Plus de 100 représentants de gouvernements, du secteur privé, de la société civile et des organisations internationales se sont réunis à Abidjan, Côte d'Ivoire, dans le cadre du 3e Atelier annuel Afrique de l'énergie durable pour tous (SE4All).

L’Atelier était organisé du 9 au 11 février par la plateforme africaine de SE4All, hébergé par la Banque africaine de développement, en partenariat avec la Commission de l’Union africaine, l’Agence de coordination du NEPAD et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). Cet événement a été soutenu par le Centre des technologies climatiques en Afrique, projet financé par le Fonds pour l’environnement mondial (FEM). Les travaux de l’Atelier  ont porté sur le suivi et l’avancement des progrès réalisés vers l'énergie durable pour tous en Afrique, la mobilisation des ressources pour soutenir la mise en œuvre des Agendas d'Action et des Prospectus d’Investissement de SE4ALL, et la coordination des initiatives énergétiques.

Dans ses remarques préliminaires, le premier vice-président par intérim/COO de la BAD, Charles Boamah, a noté que "des attentes élevées ont été générées à travers le continent et une amélioration rapide de l'accès à des services énergétiques modernes a été placée en tête des priorités dans un bon nombre de pays."

« La BAD, dans le cadre du « New Deal pour l'énergie en Afrique » va intensifier ses investissements : actions, prêts, dons et garanties ainsi que le cofinancement et la syndication », at-il déclaré.

Daniel-Alexander Schroth, Coordinateur de la plateforme africaine de SE4All, a ajouté que des bases solides ont été posées au niveau des processus de planification du secteur de l'énergie au niveau des pays et de l'identification des opportunités d'investissement dans de nombreux pays africains et que l'accent devra être mis dès lors sur la mise en œuvre continue ".

Pendant plus de deux jours, les participants ont appelé à la reconnaissance de l’Agenda d'action SE4All comme un cadre national de mise en œuvre de l’Objectif de développement durable No.7 portant sur l’énergie qui vise à garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes, à un coût abordable. Ils aussi conseillé de renforcer la coordination interministérielle et d’établir des structures nationales de mise en œuvre.

Les participants ont également recommandé de présenter les projets identifiés dans les Prospectus d'investissement sur des plateformes web et d’organiser des forums d'investissement et d'échanges de connaissances sur les instruments de financement disponibles. Le nouveau site internet de la plateforme africaine de SE4All offre une base propice à la facilitation de l'échange d'informations.

« Le 3e atelier annuel Afrique est une étape importante du partenariat SE4All. Il démontre la forte progression réalisée par les pays dans le développement des Agendas d'action et des Prospectus d'investissement, et la précieuse contribution de tous les partenaires vers la mise en œuvre de la réserve de projets émergeant des Prospectus d’investissement », a déclaré Jane Olga Ebinger, directeur politique et connaissance de SE4All.

L' atelier a été suivi par une série de manifestations parallèles organisées par le Département d'Etat américain sur les enseignements tirés des expériences SE4ALL au Ghana et Bangladesh; l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA) sur son marché de l'énergie durable; par Energia, le Centre régional de la CEDEAO pour les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique (CEREEC) et la BAD sur « Genre, Energie and Cuisson propre »; et le partenariat mondial pour le Gaz de pétrole liquéfié (LPG) dans le contexte des actions nationales SE4All.


Explorez nos activités

Selectionner un pays

Explorez nos activités