Discours prononcé par Dr. Akinwumi A. Adesina, président de la BAD - 6 Sept. 2015 - Paris, France

06/09/2015
Share |

« Votre Excellence, Monsieur Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères, République française;

Votre Excellence, Monsieur Manuel Pulgar Vidal, Ministre de l'Environnement du Pérou;

Honorables Ministres, participants distingués.

Permettez-moi tout d’abord, de remercier le gouvernement français pour son audace, son rôle prédominant et sa vision à long terme vis-à-vis du défi crucial que représente le changement climatique, et bien sûr pour son accueil de la prochaine COP21.

Le changement climatique constitue le défi le plus important de notre époque en matière de développement. Les données suggèrent que les résultats de la COP21, d’un point de vue équitable, doivent conduire à une coopération plus efficace pour relever le défi climatique. La COP21 présente une occasion unique pour un accord contraignant afin de limiter les émissions de dioxyde de carbone et afin d’envisager la perspective de partenariats dans la lutte contre les effets négatifs du changement climatique. La voix de l’Afrique est cruciale pour garantir le succès de la COP21. Et la voix de l’Afrique doit être entendue. […] »

Discours intégral


Sections Connexes