Déclaration à l'occasion de la Journée mondiale de la santé 2008

05/04/2008
Share |

Déclaration à l'occasion de la Journée mondiale de la santé 2008

La Bad a lancé la prise en compte de l’énergie renouvelable et de l’efficacité énergétique dans ses opérations

Conformément à son mandat, la Banque est préoccupée par les effets importants prévus du changement climatique sur les socio-économies africaines dans la mesure où ceux-ci menacent directement sa mission de réduire la pauvreté. La Banque africaine de développement finance un nombre important de projets du secteur énergétique, notamment dans le secteur de l’énergie électrique, et a déjà lancé la prise en compte de l’énergie renouvelable et de l’efficacité énergétique dans ses opérations avec des projets dans les domaines de l’énergie hydroélectrique, de la cogénération et de l’énergie éolienne. La Banque a simultanément lancé un certain nombre d’activités au niveau aussi bien de la politique que des projets en vue de faire face aux défis de l’adaptation au climat.

J’aimerais, très brièvement, présenter la politique et les étapes opérationnelles que la Banque  a récemment suivies pour s’attaquer au changement climatique et promouvoir le  développement de l’énergie propre en Afrique.

Au point de vue de l’établissement de programmes, la Banque est en train d’élaborer une Stratégie de gestion du risque climatique et d’adaptation aux changements climatiques en vue de soutenir la prise en compte de l’analyse du risque climatique au niveau de l’analyse économique stratégique et au niveau des projets, des évaluations sociales et environnementales et des études sectorielles. Nous espérons élever le niveau d’attention des Ministres africains en charge des Finances et de la Planification par l’entremise de notre dialogue des politiques régulier.  En ce qui concerne l’atténuation des gaz à effet de serre, la Banque vient juste d’approuver son Cadre d’investissement dans l’énergie propre (Energy Investment Framework- (CEIF)), et une nouvelle Facilité d’adaptation à l’énergie propre et aux changements climatiques pour l’Afrique (CECAFA) est en cours d’élaboration. En outre, une nouvelle stratégie du secteur de l’énergie est en train d’être préparée afin de prendre en compte le développement de l’énergie propre dans les opérations de la Banque et accélérer l’accès à l’énergie pour les pauvres.

La Banque aide aussi l’Afrique à participer au processus de l’ONU – et notamment au Cadre de Nairobi – en ce qui concerne le renforcement des capacités en vue de tirer profit du financement du carbone, tout en faisant en sorte que soient mises en place les politiques, les dispositions institutionnelles et les incitations commerciales appropriées.

En ce qui concerne l’information climatique, la Banque engage des actions communes avec la Commission de l’Union africaine et la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique en vue de la mise en œuvre du programme d’action intitulé « Information climatologique et développement: plan d’action pour l’Afrique » (ClimDev-Afrique).

Pour ce qui est des opérations de projet, outre la prise en compte de l’énergie propre dans notre portefeuille d’investissements énergétiques, la Banque a commencé à intégrer l’adaptation au changement climatique dans ses activités. Tout d’abord, nous nous dirigeons vers la vérification diligente du risque climatique dans nos opérations de projet, y compris la prise en compte du changement climatique dans les projets agricoles, d’infrastructure et de développement humain. Deuxièmement, nous intégrons la gestion du risque climatique et l’adaptation au changement climatique dans les opérations de la Banque à l’appui des stratégies et politiques nationales, d’une meilleure gouvernance et des programmes de renforcement de la capacité institutionnelle ; et troisièmement, nous misons sur les partenariats stratégiques et recherchons les moyens les plus efficaces pouvant mener à la prise en en compte de l’adaptation avec les ressources limitées disponibles.  La Banque a déjà préparé un certain nombre de projets d’adaptation ayant trait aux ressources naturelles et à l’agriculture, à la gestion de l’eau et des sols, en partenariat avec le Fonds pour l’environnement mondial, la Banque mondiale, la Facilité africaine de l’eau et d’autres agences de l’ONU, telles que le PNUE et le PNUD.

En ce qui concerne la déforestation, la Banque travaille sur son Initiative sur le Fonds pour les forêts du bassin du Congo, suite aux résultats de la Conférence internationale sur les mécanismes de financement des écosystèmes des forêts du bassin du Congo tenue à Tunis du 21 au 22 février 2008. Dans ce contexte, il a été demandé à la Banque de se préparer à l’institution du Fonds spécial pour le bassin du Congo et cette dernière projette d’organiser une Conférence de donateurs pour les annonces de contributions avec un groupe ciblé de donateurs.

Nous devons en faire davantage en finançant les investissements et en fournissant une assistance technique efficace permettant de faire face au changement climatique. En fournissant de l’assistance à ses pays membres régionaux, la Banque restera focalisée et sélective. Nous avons l’intention de nous engager dans les domaines où nous disposons d’un solide avantage comparatif. Nous sommes, cependant, conscient du fait qu’aucune institution isolée ne sera à même de fournir toutes les réponses. Etant donné que le problème est mondial, nous avons besoin d’une réaction mondiale et, pour cette raison, nous établirons des partenariats stratégiques avec les principaux acteurs dans ce domaine.

Pour conclure, nous tenons à mettre encore une fois l’accent sur le fait que la Banque traite le changement climatique comme un problème de réduction de la pauvreté et de développement économique, et comme un problème environnemental mondial à long terme. Cela nous permettra de travailler plus efficacement pour le développement durable.

Daniele Ponzi
Chef de la dicvision du développement durable
Banque africaine de développement
Tel. (216) 71102878 or (216) 71102338
Fax (216) 71103775
d.ponzi@afdb.org


Speaker

Nom: Daniele Ponzi Titre: Manager, Sustainable Development Division, African Development Bank